RAIDH - Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme
Bouton menu

Liste des 167 cas de décés suite à l’usage du Taser aux Etats-Unis et au Canada.


Notes de RAIDH :

Le journal le plus lu d’Arizona, The Republic of Arizona, est l’auteur de la recherche publique la plus importante à ce jour sur les effets du Taser sur l’organisme. Grâce à des données informatiques, des rapports d’autopsie, de police, des archives de presse et les enregistrements de la société Taser international, le journal a pu identifier 167 cas de décès survenus suite à l’usage du Taser depuis septembre 1999 aux Etats-Unis et au Canada.

Traduction intégrale

N.B. : seule le document original fait foi.
Il a été produit à l’adresse suivante :

http://www.azcentral.com/specials/taser/ (archive payante) et de manière permanente à cette adresse.

167 CAS DE DECES SUITE A L’USAGE DE PISTOLETS PARALYSANTS

Robert Anglen

The Arizona Republic, Taser : special report

Le 5 Janvier 2006 13h20

The Arizona Republic, en utilisant des données informatiques, des rapports d’autopsie, de police, des bulletins de presse et les propres archives de Taser, a identifié 167 cas de décès aux Etats-Unis et au Canada, à la suite d’une attaque mortelle au Taser par la police depuis septembre 1999. Dans 27 cas, les médecins légistes déclarèrent que le Taser était une cause du décès, un facteur contribuant ou qui ne saurait être écarté concernant la mort d’une personne. Dans 35 autres cas, les coroners[note de la traductrice : le coroner est un officier public chargé de mener des enquêtes visant à déterminer comment et pourquoi sont survenus des décès autrement que par suite de causes naturelles. Son enquête présente toutes les caractéristiques d’une enquête officielle : le coroner écoute toute la preuve relative aux circonstances du décès et a le droit d’interroger tous les témoins au cours de l’instance] et autres autorités ont conclu que l’usage du Taser n’était pas en cause. Ci-dessous, un résumé de chaque cas. The Republic a demandé des rapports d’autopsie pour tous les cas et à ce jour n’en n’a reçu que 50.

1. David Flores, 37 ans, Fairfield, Californie

28 septembre 1999

Un détective privé, Flores, est mort après avoir reçu trois décharges électriques pendant une échauffourée avec la police. Flores a fait une crise cardiaque. Les résultats de toxicologie indiquent que Flores est mort d’une crise de démence aigue due à un usage de fortes doses de cocaïne et de méthamphétamine.

2. Enrique Juarez Ochoa, 34 ans , Bakersfield, Californie

14 mai 2000

La police a répondu à un appel de la mère d’Ochoa, qui disait que son fils se comportait de manière étrange. La police a adressé une décharge électrique à Ochoa puis l’a menotté et plaqué visage à terre pendant 15-20 minutes. Les officiers l’ont transporté à un centre médical pour qu’il soit examiné. Environ 15 minutes plus tard, les officiers ont noté qu’il avait arrêté de bouger. D’après Le rapport d’autopsie, la mort a été causée par coagulation intravasculaire disséminée, provoquée par le traumatisme d’un impact brutal associé à un état d’hyper excitabilité et une intoxication à la cocaïne.

3. Mark Burkett, 18 ans, Gainesville, Fla.

17 juin 2001

Burkett, qui souffrait d’une schizophrénie paranoïaque, s’est effondré après avoir lutté avec des officiers de police dans une prison du comté. Burkett a été touché avec un Taser et a cessé de réagir. Il est mort quatre jours après avoir été placé en soins intensifs. Le rapport d’autopsie conclut, à une mort provoquée par une crise de démence exhaustive, ce qui veut dire qu’il s’est lui-même mis en état de frénésie ce qui a entraîné un arrêt cardiaque. Un rapport de toxicologie permit d’écarter la présence de cocaïne, méthamphétamine ou autre stéroïde. Le coroner précisa que les crises de démence peuvent conduire à la mort des personnes souffrant de troubles psychiatriques. Dans son rapport, il indique des antécédents familiaux de schizophrénie paranoïaque.

4. Hannah Rogers-Grippi, fœtus de 6 mois, Chula Vista Californie.

15 décembre 2001

La police a éléctrisé, dans le dos, une femme âgée de 36 ans, enceinte de 6 mois qui refusait d’obtempérer. A l’hôpital, pendant l’auscultation de la jeune femme, on pouvait entendre battre le coeur de son enfant. Deux jours plus tard, l’examen a révélé que le foetus était mort. Le rapport d’autopsie conclut à un détachement du foetus intra-utérin. La consommation de méthamphétamine de la mère a également contribué au décès. Le coroner dit qu’il était difficile d’établir un rapport de causalité entre l’utilisation du Taser et la mort du bébé.

5. Marvin Hendrix, 27 ans, Hamilton, Ohio

17 décembre 2001

Hendrix se battait avec des infirmiers chez lui. Un officier de police l’a tasé deux fois. Deux minutes après la décharge, Hendrix a perdu connaissance. Une autopsie a révélé la présence d’un sachet de cocaïne dans l’estomac, avalé environ 7 heures avant le décès. La cause de la mort a donc été déclarée comme une conséquence de la cocaïne. Dans son rapport, le médecin légiste a indiqué que « le rôle exact du Taser concernant le décès de cet individu est inconnu. »

6. Steven Vasquez, 40 ans, Fort Lauderdale, Floride.

21 décembre 2001

Vasquez a reçu une décharge électrique lors d’une altercation avec la police qui tentait de le faire sortir d’un bar. Un médecin légiste a dit que sa mort, 4 jours plus tard, était due à une intoxication médicamenteuse, à cause d’un mélange de traitements anti-douleurs. Le coroner dit que les coups de Taser n’était pas un facteur ayant contribué au décès.

7. Vincent Delostia, 31 ans, Hollywood, Fla.

27 janvier 2002

Delostia courrait à travers la circulation puis a couru vers le hall d’un hôtel d’où il refusa de sortir. Quand la police arriva, il s’est allongé et a donné des coups de pied aux policiers. Il a été tasé, retourné sur le ventre, menotté aux pieds et aux mains. Après avoir été ainsi maintenu pendant 30 secondes, il cessa de respirer. Le coroner indiqua que la consommation de cocaïne était la cause du décès et note des antécédents de troubles bipolaires. Il dit que Delostia avait de nombreux symptômes de bouffée délirante aigue.

8. Anthony Spencer, 35 ans, Philadelphia

12 février 2002

La police, intervenant lors d’une altercation conjugale, a utilisé des gaz lacrymogènes et des Tasers pour maîtriser Spencer qui brandissait un couteau. Il est mort dans une ambulance sur le chemin de l’hôpital. Les autorités publiques ont dit que des tests auraient prouvé que la mort était due à une consommation de cocaïne, et que les coups de Taser ne constituaient pas un facteur ayant contribué au décès.

9. Henry Canady, 46 ans, Hilliard, Floride

27 mars 2002

Canady a reçu une décharge électrique alors qu’il tentait de s’échapper des mains des inspecteurs qui essayaient de l’arrêter pour une question de stupéfiants. D’après Le coroner, la mort a été causée par intoxication à la cocaïne et une maladie des artères. Il est néanmoins possible que le stress causé par la lutte avec les officiers de police ait également contribué à la mort.

10. Richard Baralla, 36 ans, Pueblo, Colorado

17 mai 2002

La Police a arrêté Baralla après qu’il ait été vu, descendant une rue exhibant un comportement étrange. Les officiers de police l’ont aspergé d’une bombe lacrymogène, l’ont électrocuté par Taser, puis l’ont menotté (bras et jambes) derrière le dos. Pendant la lutte, il a cessé de respirer. L’autopsie précise que la mort est due à un arrêt cardiaque au cours d’un état de bouffée délirante aigue qui nécessitait sa maîtrise.

11. Eddie Alvarado, 32 ans, Los Angeles

10 juin 2002

Alvarado est mort après avoir reçu cinq tirs de Taser par la police de Los Angeles en 2002. Il était en train de se battre avec des officiers de police au moment d’une crise. Le coroner dit qu’il est mort d’un mélange de méthamphétamine et de cocaïne pendant qu’il était attaché. Il précisa également que le pistolet à impulsions électriques ne pouvait être écarté en tant que cause de la mort et a indiqué un lien entre le Taser et la crise cardiaque d’Alvarado.

12. Clever Craig, 46 ans, Mobile, Alabama

28 juin 2002

Les proches de Craig ont appelé les secours parce qu’ils trouvaient étrange son comportement. La police a trouvé Craig, 1m80, 100kg, tenant une barre d’haltères. Quand il refusa de la lâcher la Police tira sur Craig à deux reprises en 40 secondes. Selon le rapport de police, Craig lutta pendant cinq minutes. Le rapport d’autopsie conclut alors que Craig est mort d’une crise cardiaque au cours d’une crise de délire « à la suite d’un choc électrique par Taser pendant qu’il résistait à son arrestation ».

13. Jason Nichols, 21 ans, Oklahoma City, Oklahoma

15 juin 2002

Nichols était impliqué dans un conflit familial. Il s’est débattu contre les officiers de police qui ont alors tiré avec un Taser. Il a été emmené à l’hôpital pour soigner des blessures consécutives à son arrestation, et y décéda 13 minutes plus tard. La cause du décès donnée était les suites de ses blessures à la tête. Le coroner a précisé qu’il était fortement improbable que le Taser ait joué un rôle dans ce décès. Les tests de drogue se révélèrent négatifs sauf une petite trace de cannabis.

14. Fermin Rincon, 24 ans, Fontana, Californie

27 juin 2002

Mort après avoir été appréhendé par la police dans un quartier d’affaire. Les officiers de police ont électrocuté Rincon à trois reprises et l’ont maintenu par le cou pour le soumettre. Un coroner a conclu que la mort de Rincon était due à une consommation excessive et prolongée de methamphétamine. Il a fait un arrêt cardiaque. D’après un rapport d’autopsie, La mort de Rincon a été causée par une sévère arhytmie cardiaque due à la consommation de méthamphétamines.

15. Un homme inconnu, 39 ans, Phoenix

juin 2002

Un homme non identifié a été trouvé, saignant, dans l’allée d’une maison, près de la 80ème Avenue et Osborn Road. Il est devenu agressif avec les officiers de police déjà sur place suite à un appel téléphonique de violence conjugale. La police a tiré sur l’homme à deux reprises et lui a mis les menottes. Il a fait un arrêt cardiaque et est mort à l’hôpital de Maryvale. Selon la société Taser international, l’homme est mort d’un arrêt cardiaque dû à une overdose.

16. Johnney Lozoya, âge inconnu, Gardena, Californie.

19 juillet 2002

Lozoya a été repéré courant sur le toit d’une maison de convalescence. Quelques minutes plus tard, la police a été avertie qu’il sautait sur le toit d’une voiture garée. Les officiers de police ont trouvé Lozoya inconscient dans la rue, et l’ont emmené à l’hôpital. Lozoya s’est alors réveillé et a tenté de se rebeller. Un officier de police lui a tiré dessus. Quelques minutes plus tard, Lozoya décède. Le rapport d’autopsie conclut à une mort due à une pathologie cérébrale, un arrêt cardiaque et une intoxication à la cocaïne. Le médecin légiste précisa cependant « qu’on ne pouvait exclure que le Taser avait causé les dommages mentionnés ci-dessus aux tissus, en particulier, au coeur. »

17. Gordon Jones, 37 ans, Windermere, Floride.

19 juillet 2002

Jones était ivre dans un hôtel. Quand les adjoints du shérif du comté d’Orange lui ont ordonné de partir, il a jeté ses vêtements, sortis de son sac. Il s’est battu contre des adjoints qui lui ont tiré dessus à plusieurs reprises jusqu’à être en mesure de lui passer les menottes. Il marcha accompagné des agents de police jusqu’à une ambulance et décéda sur le chemin de l’hôpital. Le coroner a conclu qu’il était mort par asphyxie positionnelle, suffoquant alors qu’il était maintenu. Il déclara également que les coups de Taser ont probablement donné du mal à Jones pour respirer. Neuf mois plus tard, les officiels du comté réclamèrent une seconde opinion qui conclut que Jones était d’abord mort des suites d’un délire dûe à la cocaïne, et non pas des suites de 11 décharges électriques.

18. Frederick Webber, 44 ans, Orange City, Floride

1er septembre 2002

Un mari et père de 4 enfants, Webber, a été pris dans une bataille dans un camping. La police arriva et Webber refusa d’obéir à ses ordres. Les officiers de police devant son refus d’obtempérer, lui ont tiré dessus à plusieurs reprises. Il a été menotté, les mains dans le dos et la police s’est alors aperçue que Webber avait cessé de respirer. Le rapport d’autopsie a conclu à une mort causée par une crise d’excitation intense induite par la consommation de cocaïne pendant qu’il était attaché.

19. Stephen Edwards, 59 ans, Shelton, Washington

7 novembre 2002

Edwards s’est battu avec l’agent de sécurité d’un magasin et les officiers de police qui tentaient de l’arrêter pour vol à l’étalage. Un officier de police a tiré sur cet homme de 136kg à 4 reprises pendant qu’il tentait d’atteindre une arme cachée dans l’ourlet de son pantalon. Après lui avoir mis des menottes, les officiers ont remarqué qu’Edwards avait arrêté de respirer. Le coroner conclut alors à un décès due à une crise cardiaque liée au diabète et à l’obésite. Il précisa aussi que le Taser n’avait pas de rapport avec le décès.

20. Un homme inconnu, 31 ans , Albuquerque, New Mexico

16 mars 2003

Les officiers ont été appelé pour un homme qui sautait sur des voitures garées tout en cassant des fenêtres. Il résista à son arrestation et se débattu avec la police qui utilisa alors une bombe lacrymogène, une matraque et un Taser pour le soumettre. Le suspect est mort après avoir été arrêté. Selon Taser international, l’homme est mort à cause de l’absorption de drogue et d’alcool. Le rapport de Taser précise que les analyses de sang révèlent la présence d’amphétamines, de cocaïne et de cannabis.

21. Terrance Hanna, 51 ans, Burnaby, British Columbia, Canada

19 avril 2003

Hanna s’est introduit dans un hôtel muni d’un couteau et d’un marteau. Un officier de la police montée a tiré avec un Taser. Son cœur s’est brusquement arrêté. Aucun rapport d’autopsie n’a été publié. Le service des coroners de la Colombie britannique a diligenté une enquête sur la mort d’Hanna, pour décembre. Taser international indiqua dans un rapport préliminaire qu’Hanna était décédé d’une overdose de cocaïne. Dans son rapport, un coroner indique que la mort d’Hanna a été causée par une intoxication grave à la cocaïne et une maladie cardiaque. Le coroner a également inclus la façon dont la police l’avait attaché comme facteur ayant contribué au décès, mais s’est concentré sur sur la façon dont les policiers ont lié les pieds et les poings de Hanna.

22. Joshua Hollander, 22 ans, Normal Heights, Californie

10 mai 2003

Il a poignardé à mort son ex-petite amie puis s’est ouvert les poignets. La police l’a trouvé dans la salle de bain. Malgré ses blessures, il s’est débattu avec la police qui l’a immobilisé avec une compression carotidienne et lui a tiré dessus avec un Taser. Il a été déclaré mort à l’hôpital. Le rapport d’autopsie conclut que le suicide est la cause du décès. Le coroner dit que la mort est due à un arrêt cardiaque consécutif à l’ouverture des veines, que l’entrave de la carotide et le Taser n’avaient pas de rapport avec la mort, et spécifie qu’Hollander a continué à parler pendant 30 minutes après l’électrocution.

23. Timothy Sleet, 44 ans, Springfield, Montana

9 juin 2003

La Police a répondu à un appel du 911 provenant d’un enfant prétendant que son père était en train de tuer sa mère. Sleet avait poignardé sa femme jusqu’à la mort après qu’elle l’ait poignardé avec un couteau de cuisine. La Police prétend qu’il refusait d’obtempérer. Les officiers ont donc utilisé le Taser, le flash ball, la matraque et un spray paralysant, puis se sont entassés sur lui pour le maîtriser au sol. Sleet perdit connaissance et mourut. Un coroner conclut à un arrêt du cœur dû au stress pendant que les policiers tentaient de le maîtriser. Le coroner précisa que Sleet était dans un état psychotique dû à une intoxication au PCP.

24. Clay Willey, 33 ans, Prince George, British Columbia

22 juillet 2003

Willey est mort suite à une altercation dans une grande surface. La police qui prétend que Willey exhibait un comportement étrange, lui a tiré dessus avec un Taser, en essayant de le faire rentrer dans une ambulance. Il est décédé 16 heures plus tard. Lors d’une enquête judiciaire, le jury a décidé que la mort de Willey était due à une overdose accidentelle de cocaïne. Le Jury a également recommandé à la Police Royale Canadienne à Cheval de sérieusement prendre en considération un rapport sur l’utilisation de Taser qui appelle à la normalisation de la formation et des comptes rendus.

25. Troy Nowell, 51 ans, Amarillo, Texas

4 août 2003

La police dit que Nowell s’en est pris à deux femmes âgées et un homme dans un centre commercial. Quand la police arriva, Nowell résista à l’arrestation, et fut électrocuté à de nombreuses reprises. Les autorités municipales ont déclaré que l’autopsie innocentait l’usage de Taser comme cause du décès. Ils dirent que Nowell est décédé d’une attaque cardiaque pendant une lutte violente. Ils dirent que la mort était dû à une artériosclérose et à de l’hypertension. Un grand jury innocenta également les officiers.

26. John Thompson, 45 ans, Carrollton Township, Michigan

8 août 2003

Thompson est devenu violent pendant une partie de cartes avec ses amis. La police a été appelée. Les officiers lui ont tiré dessus avec un Taser à de nombreuses reprises. Il a été emmené en prison où il s’est battu avec des policiers. Plus tard, alors qu’il était dans sa cellule, Johnson sembla inconscient. Il a été emmené à l’hôpital et y mourut peu de temps après. Un coroner conclut que la mort de Johnson n’était pas le résultat de la force physique déployée mais que la cause du décès était inconnue.

27. Gordon Rauch, 39 ans, Citrus Heights, Californie

17 août 2003

Le père de Rauch a appelé pour signaler que son fils menaçait de le tuer. Les officiers de police prétendent que Rauch les menaçait également. Deux officiers lui ont tiré dessus avec des Tasers. Il est tombé par terre et ses muscles se sont relâchés alors que les policiers le menottaient. Il est mort une heure après. Le rapport d’autopsie n’est pas accessible. La police dit que l’usage des médicaments psychotropes prescrits à Rauch aurait pu contribuer à sa mort.

28. Ray Austin, 25 ans, Gwinnett, Ga.

24 septembre 2003

Austin était incarcéré en attendant son procès, quand il a eu une altercation avec un surveillant, à la prison du comté de Gwinnet. Il a mordu une partie de l’oreille du surveillant et a été électrocuté trois fois par un Taser. Il a été maintenu sur une chaise et on lui a administré des psychotropes. Il perdit connaissance et mourut. Austin avait des antécédents psychiatriques. Une autopsie préliminaire n’a pu déterminer les origines de la mort. Le coroner dit que l’entrave physique de Johnson aurait pu l’empêcher de respirer.

29. Glenn Leyba, 37 ans, Glendale, Colorado

29 septembre 2003

La Police a été appelée à l’appartement de Leyba par des pompiers qui prétendaient qu’ils ne pouvaient pas le maîtriser. Quand Leyba refusa un traitement médical, un officier de police lui tira dessus avec un Taser. La police raconte qu’il était au sol, très énervé, frappant les officiers, qui lui tirèrent dessus à plusieurs reprises. Il a cessé de respirer. Le rapport d’autopsie a conclu à une mort causée par un arrêt cardiaque au cours d’un délire agité induit par la consommation de cocaïne. Le coroner exclut le Taser comme facteur ayant contribué au décès.

30. Clark Whitehouse, 34, Whitehorse, Yukon, Canada

Sept. 2003

Les officiers de la police montée canadienne prétendent que Whitehouse s’enfuyait à pieds alors qu’il tentait d’avaler des drogues. Les officiers de police ont utilisé un Taser pour maîtriser Clark Whitehouse. Très peu de temps après, il a semblé avoir des difficultés pour respirer. Il a été déclaré mort à l’hôpital. Le service du coroner de Yukon n’a pas rendu publique l’autopsie. Une enquête est en cours.

31. Roman Pierson, 40 ans, Brea, Californie

7 octobre 2003

Pierson a été électrocuté à deux reprises après avoir cassé une machine à glaçons dans un supermarché et s’être échappé à travers la circulation. Il s’est plaint d’avoir eu chaud et soif. Quatre officiers de police lui ont ordonné de se coucher à terre, et l’ont électrocuté alors qu’il refusait. La police a prétendu qu’il avait une attitude agressive. Le rapport d’autopsie justifie la mort par arrêt cardiaque causée par une sévère intoxication à la méthamphétamine. Le coroner fait état d’une maladie artérielle.

32. Dennis Hammond, 31 ans, Oklahoma City, Oklahoma

11 octobre 2003

Hammond descendait la rue en hurlant en l’air. Quand la police est arrivée, il était perché sur une boite aux lettres de la poste. Quand les officiers se sont approchés, il leur aurait hurler dessus. Un officier de police a tiré sur Hammond à trois reprises avec un flash ball et à cinq reprises avec un Taser. Après avoir été menotté, il est devenu bleu et a cessé de respirer. Le rapport d’autopsie établit comme cause du décès une sévère intoxication à la méthamphétamine. Le coroner a conclu que les coups de flash ball et de Taser étaient significatifs, mais n’avaient pas joué de rôle immédiat dans sa mort.

33. Louis Morris, 50 ans, Orlando, Floride

21 octobre 2003

Morris conduisait de manière étrange sur le parking d’un centre commercial. Quand il a été appréhendé par l’agent de sécurité d’un magasin, il justifia son comportement en disant qu’il était accompagné d’un passager réclamant des soins. En réalité, il n’y avait personne d’autre que lui dans le véhicule. Il entra dans le magasin et commença à hurler. Quand les officiers de police arrivèrent, il s’enfuie dans une superette voisine où la police tira avec un Taser. Les menottes passées, il commença à se taper la tête sur le sol. Les officiers l’ont retourné et constaté qu’il était en détresse. Le rapport d’autopsie conclut à une mort causée par un délire lié à la consommation de cocaïne, un effondrement soudain dû à une arythmie cardiaque, provoquée par l’entrave physique. Une maladie cardiaque pré-existante a aussi contribuée au décès.

34. James Borden, 47 ans, Monroe County, Indiana

6 novembre 2003

Au moment des funérailles de son père, Borden a été arrêté pour une infraction mineure. Bien que les officiers étaient alors supposés le transporter à l’hôpital, il a été mis à en prison à la place. A l’arrivée en prison, Borden n’a pas obéi aux ordres des gardiens de prison. Il a donc été électrocuté une première fois parce qu’il refusait de remonter son pantalon. Un gardien à continuer à l’éléctrocuter de manière répétitive jusqu’à ce qu’il s’éffondre et meurt. L’autopsie révéla que la mort était due à une crise cardiaque dû à un coeur élargi et à une consommation de médicaments, ainsi qu’aux décharges éléctriques du Taser. Le gardien qui a tiré sur Borden a été accusé de deux voies de fait pour crime, incluant celle d’être armé d’une arme mortelle.

35. Michael Johnson, 32 ans, Oklahoma City, Oklahoma

10 novembre 2003

Les officiers de police ont répondu à un appel pour cambriolage et ont trouvé Johnson assis sur une chaise. Quand il n’ a pas répondu, ils ont tiré avec un Taser. Les officiers ont prétendu que Johnson a commencé à lutter après l’électrocution. Il a été électrocuté à maintes reprises, deux minutes plus tard, il a cessé de respirer et fait un arrêt cardiaque. Il a été placé sous respiration artificielle et 22 heures plus tard il mourut. L’autopsie révéla une sevère défaillance du coeur dû à une consommation de cocaïne, entraînant un arrêt cardiaque soudain. Le coroner révela un cas de délire agité. Il précisa que c’est la drogue qui avait provoqué l’arrêt du cœur, et non les entraves de la police.

36. Kerry O’Brien, 31 ans, Pembroke Pines, Florida

11 novembre 2003

O’Brien était en train de percuter des voitures à un croisement. La police l’a électrocuté avec un Taser. Il a été attaché aux pieds et aux poings avant de mourir. Un coroner a conclu qu’O’Brien est mort parce qu’il était attaché aux pieds et aux poings, et dit qu’il a été victime d’asphyxie positionnelle, c’est-à-dire qu’il a suffoqué au moment où il était maintenu par la police. Le coroner a décidé que la mort était accidentelle et conclut que le Taser n’avait pas d’implication dans le décès. Le cabinet du procureur général poursuit l’enquête.

37. Curtis Lawson, 40ans, Unadilla, Géorgie

9 décembre 2003

Lawson, après avoir eu un conflit avec une femme dans une station service, est allé se réfugier dans une chambre d’hôtel. Quand la police lui a demandé de sortir il a refusé. La police est entrée dans la chambre d’hôtel, une altercation commence entre Lawson et les officiers de police, qui l’électrocutent deux fois avec un Taser et le pulvérisent avec une bombe lacrymogène. Il est mort environ 15 minutes après avoir été arrêté. Les enquêteurs de la Géorgie ont conclu que la mort de Lawson était due à l’usage intense de la cocaïne. Un coeur élargi a aussi contribué à sa mort.

38. Lewis King, 39 ans, St. Augustine, Floride

9 décembre 2003

King s’est sauvé face à des officiers de police qui avaient arrêté sa voiture pour un phare qui ne fonctionnait pas, et qui commençaient à le questionner sur une boîte de comprimés. En essayant de s’enfuir, la police dit qu’il a traîné un agent à terre avec sa voiture. Les officiers l’ont donc électrocuté à deux reprises avec un Taser. Il a donc été maîtrisé après un affrontement et mis face contre terre. Son cœur s’est arrêté et sa mort a été déclarée à l’hôpital. Le rapport d’autopsie établit comme cause du décès un arrêt cardiaque à la suite d’une prompte entrave par la police. King avait des antécédants de maladie de cœur et un coeur élargi.

39. David Glowczenski, 35 ans, Southampton Village, New York

4 février 2004

Glowczenski, qui avait des problèmes mentaux, et avait été interné à deux reprises, était en train de crier et d’errer dans son quartier. Quand les officiers de police ont tenté de l’approcher, il a commencé à se rebeller. Un officier lui a vaporisé un gaz incapacitant et l’a électrocuté à maintes reprises avec un Taser. Glowczenski donnait des coups de pieds et hurlait même après avoir été allongé sur le ventre et menotté dans le dos. Il s’est arrêté soudainement et mourut. Une autopsie préliminaire n’a pas été en mesure de déterminer les circonstances du décès. Un médecin légiste du comté de Suffolk a dit que Glowczenski est mort d’une crise de démence exhaustive due à la schizophrénie.

40. Raymond Siegler, 40 ans, Minneapolis, Minnesota

12 février 2004

Siegler vivait dans un foyer pour attardés mentaux. Alors qu’il célébrait ses fiançailles, il a consommé de l’alcool et a causé du tapage. La police a été appelée parce Siegler aurait menacé d’autres résidants. Siegler, qui souffrait de paranoïa, a paniqué lorsqu’il a vu la police. Des policiers l’ont tasé à plusieurs reprises. Il a fait un arrêt cardiaque. La famille de Siegler dit qu’il a fait un arrêt cardiaque immédiatement après avoir été tasé et est resté dans le coma une semaine après l’incident jusqu’à ce qu’elle décide d’arrêter de le maintenir en vie artificiellement. Le rapport d’autopsie n’a pas été publié.

41. Curt Rostengale, 44 ans, Silverdale, Washington

21 février 2004

Rostengale a été électrocuté deux fois avec un Taser au cours d’un affrontement avec la police dans son appartement. La police a dit que Rostengale cassait les vitres et tapait aux portes de l’immeuble. Un officier a ordonné à Rostengale d’arrêter et l’a électrocuté avec un Taser alors qu’il refusait. Il a continué à se débattre et a été encore une fois électrocuté. Un coroner a rapporté que Rostengale était mort suite à un abus de cocaine et dit que le Taser n’était pas lié à sa mort.

42. William Lomax, 26 ans, Las Vegas, Nevada

21 février 2004

Lomax est mort après avoir été electrocuté de multiples fois pendant une échauffourée avec la police et des agents privés de sécurité dans un immeuble. Un jury lors de l’enquête judiciaire a décidé que le Taser a contribué à sa mort. Le coroner du Clark County a dit que la mort de Lomax soulevait des questions sur la façon dont les Tasers sont utilisés. Lomax était sous PCP, un stimulant connu pour déclencher l’agressivité. Le coroner a dit que les multiples rafales de Taser ont empeché Lomax de respirer et ont finalement contribué à l’arrêt cardiaque. Les médecins n’ont pas pu dire si Lomax serait mort si le Taser n’avait pas été utilisé.

43. Perry Ronald, 28 ans, Edmonton, Alberta, Canada

23 mars 2004

Ronald a souffert d’une blessure à la tête due à une rixe dans la maison d’un ami. Après cela, la police a été appelée à propos d’un homme sautant sur les voitures et bloquant le trafic. Il a fallu plusieurs officiers, qui ont tiré sur Ronald avec un taser, pour le placer en détention. Il a été transporté à l’hopital pour examen de sa blessure à la tête et a fait une attaque cardiaque. Il est mort une semaine après. Une autopsie préliminaire n’a pas pu déterminé la cause de la mort. Le rapport d’autopsie est indisponible.

44. Terry Williams, 45 ans, Madison, Illinois

8 mars 2004

La police, répondant à un signalement de violence domestique, a électrocuté Williams lorsqu’il a refusé de suivre les ordres et a résisté à son arrestation. Il a été placé dans une voiture de police et transporté au commissariat de police où il a été retrouvé inconscient. Une autopsie préliminaire n’a pas révélé la cause de la mort.

45. Phillip LaBlanc, 36 ans, Los Angeles, Californie

1er avril 2005

Un agent de sécurité a rapporté que LaBlanc agissait bizarrement. L’agent a persuadé LaBlanc de s’asseoir sur un muret et l’a menotté à une clôture. Lorsque la police est arrivée, LaBlanc est devenu agressif. Bien qu’il ait encore été menotté à la clôture, les officiers l’ont électrocuté au moins deux fois avec un Taser pour qu’il se soumette. Il a commencé à ne plus réagir, s’est arrêté de respirer et a été déclaré mort à l’hôpital. Un coroner a rapporté lors de l’autopsie que LaBlanc était mort d’un délire et d’une intoxication à la cocaine.

46. Melvin Samuel, 28 ans, Savannah, Ga.

16 avril 2004

Samuel a appelé la police pour rapporter un cambriolage. Il a été ensuite arrêté pour n’avoir pas payé une amende due à une violation du code de la route et amené à la prison du Comté de Houston. Les matons ont dit qu’il n’avait pas coopéré et qu’ils avaient été forcés de l’électrocuter deux fois avec un Taser alors qu’il le sortait de cellule. Dix minutes plus tard, Samuel s’est évanoui. Une autopsie a révélé que Samuel était mort asphyxié après avoir été ficelé au niveau de l’estomac. Le rapport d’autopsie du Bureau des enquêtes de Georgie dit que le Taser n’était pas une des causes de la mort.

47. Alfredo Diaz, 29 ans, Orange County, Floride

18 avril 2004

Les agents du shérif répondaient à un appel concernant un homme courant nu dans la rue. Le frère de Diaz a appelé aussi le 911 et a rapporté que quelqu’un avait mis de l’acide dans son verre et qu’il était en train de devenir fou. Les agents ont approché Alfredo Diaz et ont essayé de le calmer et de le contenir. Diaz se serait débattu et aurait menacé de les tuer. Les agents l’ont aspergé de gaz lacrymogène et l’ont ensuite électrocuté avec un Taser. Après qu’il ait été menotté, Diaz commença à avoir des difficultés à respirer. Il a été amené à l’hopital où il mourut. Dans un rapport d’autopsie, un coroner a dit que le Taser avait contribué à la mort de Diaz. Le coroner a dit que Diaz était mort d’une psychose dû au LSD liée à une hyperthermie. « Une condition contributive significative est qu’il a été maîtrisé par la police en luttant et tasé. »

48. Eric Wolle, 45 ans, Washington Grove, Md.

27 avril 2004

Diagnostiqué schizophrène, Wolle a été pris de panique lorsqu’il a vu une voiture s’arrêter devant sa maison. Croyant que des agents inconnus venaient l’arrêter, il a fui de sa maison et sa mère a appelé la police. Les officiers ont arreté Wolle qui portait une machette à la ceinture de son pantalon et lui ont ordonné de se coucher au sol. Wolle a refusé et les officiers l’ont électrocuté deux fois avec un Taser. Il a continué de se débattre et a perdu ensuite conscience. Une autopsie préliminaire a trouvé que Wolle est mort d’une arythmie cardiaque en état de psychose. La police a dit que les décharges éléctriques de Taser n’avaient pas contribué à la mort.

49. Roman Andreichik, Vancouver, Colombie Britannique, Canada

1er mai 2004

Electrocuté lors d’un affrontement avec la police dans un appartement, il est mort peu de temps après avoir été électrocuté. Une enquête sur sa mort est en cours. Le rapport d’autopsie n’a pas été rendu public.

50. Peter Lamonday, London, 38 ans, Ontario, Canada

13 mai 2004

La police a reçu des plaintes selon lesquelles Lamonday, un paysagiste, était en train de briser les vitres et les portes de son lieu de travail. Lorsque la police s’en est approché, Lamonday s’est jeté sur les officiers, qui l’ont aspergé de spray chimique et l’ont frappé. Les sept officiers ont forcé Lamonday à se coucher au sol et il a été électrocuté de nombreuses fois avec un Taser. Il s’est arrêté de respirer environ 20 minutes après avoir été menotté. Une enquête menée par un groupe d’observation de la police a conclu que Lamonday était mort d’un délire dû à de la cocaine et a dit que le Taser n’était pas en cause. Un coroner a aussi rapporté que le Taser n’était pas impliqué dans la mort.

51. Henry Lattarulo, 40 ans, Hillsborough County, Floride

22 mai 2004

Les agents du shérif ont été appelé sur un terrain de caravaning, un homme essayant de poignarder les gens avec un tournevis. Ils auraient trouvé Lattarulo se battant avec un ami. Il a refusé de suivre les ordres et les officiers l’ont électrocuté avec un Taser. Il aurait enlevé les filins et continué à se battre. Les agents l’ont immobilisé, l’ont menotté et lui ont attaché les jambes. Lattarulo s’est arrêté de respirer. Le bureau d’examen médical du comté de Hillsborough a déterminé que la mort a été causée par un délire dû à la cocaine.

52. Frederick Williams, 31 ans, Lawrenceville, Ga.

27 mai 2004

Williams est mort après avoir été électrocuté avec un Taser dans la prison du Comté de Gwinett. Le technicien informatique, épileptique, se comportait étrangement, quand la police a répondu à un appel de violence conjugale chez lui. Il a été électrocuté dans une bataille avec les matons et est mort peu après. Un coroner a dit qu’il était mort d’un dommage cérébral dû à une crise cardiaque, mais que la cause de la crise cardiaque ne pouvait pas être déterminée. Le coroner a dit qu’il n’y avait pas de preuve pour que les 5 électrocutions par Taser aient contribué ou causé la mort de Williams.

53. Darryl Smith, 46 ans, Atlanta

30 mai 2004

Smith a été trouvé inconscient dans une rue et est devenu violent avec les secouristes venus pour l’aider. Un agent du shérif a utilisé un Taser pour le maîtriser, l’électrocutant à de nombreuses reprises. Smith est mort près de six heures après. Un coroner dit que la mort a été causée par un délire associé à l’absorption de cocaïne.

54. Anthony Oliver, 42 ans, Orlando, Floride

31 mai 2004

Oliver a stoppé un officier de police en frappant sur la vitre arrière de la voiture de patrouille. Il lui dit que des gens le poursuivaient et allaient le tuer. Lorsque les officiers ont tenté de parler à Oliver et l’ont sorti du trafic, il a commencé à se débattre. La police a rapporté qu’il avait tenté de pousser l’officier dans le trafic. Un officier l’a électrocuté avec un Taser. Oliver est tombé au sol mais s’est relevé et l’officier l’a électrocuté sept fois encore. Oliver a commencé à baver et a été amené à l’hôpital où il est mort. Le coroner a rapporté que Oliver est mort d’un délire dû à la cocaïne.

55. Jerry Pickens, 55 ans, Bridge City, La.

4 juin 2004

La police a électrocuté Pickens alors qu’ils répondaient à un signalement de violence domestique chez lui. Pickens a refusé de se soumettre aux ordres lui interdisant de revenir chez lui. Apres avoir été électrocuté, Pickens est tombé en arrière et sa tête a frappé le trottoir. Il est tombé dans le coma et est mort une semaine après. Un coroner a dit qu’il était mort suite à une hémorragie cérébrale due à sa chute.

56. James Cobb, 42 ans, St Paul, Minnesota

9 juin 2004

Deux jours après avoir été libéré de prison où il était pour vol, Cobb marchait au milieu d’une rue criant sur les automobilistes. La police lui a ordonné de s’écarter de la route et Cobb est devenu combatif. Les officiers l’ont aspergé avec un spray chimique, l’ont électrocuté de nombreuses fois avec un Taser et l’ont frappé avec un bâton. Il s’est éffondré dans la rue et est mort. Le rapport d’autopsie préliminaire dit qu’il n’est pas mort du fait de contusions traumatiques.

57. Jacob Lair, 26 ans, Sparks, Nevada

9 juin 2004

Les officiers ont tenté d’interroger Lair chez lui lorsque le voleur et cambrioleur présumé est devenu combatif. La police l’a aspergé avec un spray chimique et l’a électrocuté avec un Taser. Il s’est éffondré et est mort. Le rapport d’autopsie montre qu’il est mort d’une intoxication aux méthamphétamines sévère. Un coroner a dit qu’il avait souffert d’une arythmie cardiaque pendant l’affrontement avec la police, impliquant l’uilisation du Taser, de gaz lacrymogène et de liens.

58. Robert Bagnell, 44 ans, Vancouver, Colombie Britanique, Canada

23 juin 2004

La police répondant à une plainte dans un immeuble a trouvé Bagnell détruisant frénétiquement une laverie. La police lui a tiré dessus avec un Taser et il a arrêté de respirer et est mort sur les lieux du crime. La police n’a pas révélé les détails entourant la mort de Bagnell pendant plus d’un mois en attendant les résultats du rapport toxicologique. Une autopsie préliminaire n’a pas pu déterminé les causes de la mort. Un coroner a dit que Bagnell pouvait avoir eu dans le sang un niveau mortel de cocaïne.

59. Kris Lieberman, 32 ans, Bushkill Twp., Pennsylvanie

24 juin 2004

Lieberman a été trouvé nu dans un champ de maïs, excité et se parlant à lui même. Les officiers disent que Lieberman s’est élancé sur eux alors qu’ils tentaient de lui parler. Ils l’ont électrocuté avec un pistolet paralysant trois fois jusqu’à ce qu’il perde conscience. Les officiers ont essayé de le ranimer mais il a été déclaré mort peu de temps après. Un médecin légiste rapporte que Lieberman avait un niveau élevé de cocaïne dans le sang. Il dit également que l’effort de Lieberman lors de la bagarre avec la police- incluant les décharges électriques de Taser et l’entrave de la police- ont contribué à sa mort.

60. Bernard Christmas, 36 ans, Dayton, Ohio

Juin 2004

La police a répondu à un appel selon lequel Christmas était en train de courir en cercle au milieu de la rue. Lorsque la police est arrivée, l’homme aurait sauté sur le siège avant d’une voiture de police. Lorsque la police a essayé de sortir l’homme de la voiture, il s’est débattu et un officier a tiré dans sa poitrine avec un Taser. Il a arreté de respirer et a été transporté à l’hopital où il est mort. Un coroner a dit que la mort était due à un arrêt cardiaque dû à un abus de cocaine.

61. Demetrius Tillman Nelson, 45 ans, Okaloosa County, Floride

3 juillet 2004

Nelson se dispute avec sa petite amie après que leur voiture ait surchauffé sur un parking. Lorsque la police est arrivée, Nelson était sur la défensive ; une lutte s’en suivie et les officiers l’ont électrocuté de nombreuses fois avec un Taser. Il aurait parlé aux officiers mais se serait mis à avoir des difficultés à respirer. Il a été amené à l’hôpital où il est mort. Le coroner a rapporté que la mort de Nelson était causée par une bouffée délirante associée à de la cocaine.

62. Willie Smith, 48 ans, Auburn, Washington

11 juillet 2004

La femme de Smith a appelé les secours et a dit que son mari l’avait agressée. La police est arrivée à l’appartement des Smith et lui ont ordonné de se coucher au sol. Ils ont dit que Smith avait refusé et est venu vers eux. Deux officiers l’ont électrocuté avec des Tasers. Ils l’ont arrêté et l’ont mis dans la voiture de police où il eut un arrêt cardiaque. Mme Smith aurait dit à la police que son mari était sous cocaïne. Le rapport d’autopsie est indisponible.

63. Jerry Knight, 29 ans, Mississauga, Ontario, Canada

17 juillet 2004

Knight, un ancien boxer semi professionnel, aurait ravagé une chambre d’hôtel dans un excès de fureur. La police est arrivée et l’a électrocuté avec un Taser alors qu’il refusait de se soumettre aux ordres. Il a été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital. Selon la police, Knight serait mort d’asphyxie alors qu’il était maintenu par la police. La police a rapporté que Knight était sous cocaïne et délirait. La police a aussi rapporté qu’un expert pathologiste a conclu que le Taser n’était pas une cause du décès. Une enquête sur les causes de sa mort est prévue.
64. Milton Salazar, 29 ans, Mesa
23 Juillet 2004

Quelques heures après sa sortie de prison le 21 Juillet, la police a affirmé qu’il aurait lancé des pierres sur des automobilistes sur la route de Dobson puis serait entré dans une supérette et aurait lancé des bonbons au caissier. Lorsqu’un agent de police a tenté de l’arrêter, Salazar s’est allongé parterre les mains sous son corps et a refusé d’obéir aux ordres. Les policiers ont électrocuté Salazar à de multiples reprises et lorsqu’ils l’ont retourné, il est immédiatement devenu pâle. Salazar a été emmené au centre médical de Banner Desert où il est mort deux jours plus tard. La police affirme que des tests chimiques ont prouvé qu’il avait de la cocaïne dans le sang. D’après le médecin légiste, Salazar est mort suite à des complications liées à une crise de démence aiguë provoquée par la prise de cocaïne. Selon le rapport d’autopsie, les coups de Taser et le stress de sa lutte avec la police ont contribué à la mort de Salazar.
65. Keith Tucker, 47 ans, Las Vegas
2 Août 2004

Le co-locataire de Tucker a appelé la police en disant que Tucker donnait des coups de poing dans les murs et parlait à des gens qui n’étaient pas dans la pièce. À leur arrivée, les policiers ont trouvé Tucker assis sur son lit. Dans leur rapport, ils ont dit que Tucker donnait des coups de poings et des coups de pieds aux agents qui s’approchaient. Ils l’ont tasé et lui ont passé les menottes. D’après le rapport de police, Tucker a commencé à avoir du mal à respirer. Il est décédé à l’hôpital. La cause du décès n’a pas été déterminée. Le rapport d’autopsie n’est pas disponible.
66. Samuel Truscott, 43 ans, Kingston, Ontario, Canada
8 Août 2004

Truscott se serait administré une overdose de drogue puis se serait barricadé dans une chambre, armé d’un couteau et d’une batte. La police a tenté d’utiliser des gaz chimiques et ceux-ci n’ayant pas eu d’effet, ils ont tasé Truscott. Selon les dires de la police, Truscott a marché jusqu’à une voiture de police sans assistance et a été emmené à l’hôpital où il est mort à la suite d’une crise. Le coroner d’Ontario a dit que la mort avait été provoquée par une overdose. Il a affirmé que le Taser n’y était pour rien. Le rapport d’autopsie n’est pas disponible.
67. Ernest Blackwell, 29 ans, St. Louis, Missouri

11 Août 2004

Blackwell, une ancienne star du football de l’université du Missouri, s’est déchaîné, tirant sur sa belle-fille avec un fusil de chasse et frappant une adolescente du voisinage et sa mère. Des policiers ont dit que Blackwell, qui pesait 104,5kg et mesurait 1,90m, a tenté de s’emparer du pistolet d’un agent de police pendant une lutte au cours de laquelle il a été tasé deux fois. Les auxiliaires médicaux l’ont mis sous sédatifs et Blackwell est décédé sur le chemin de l’hôpital. Un coroner a conclu que sa mort a résulté d’une crise de démence.
68. David Riley, 41 ans, Joplin, Missouri
11 Août 2004

Riley a menacé de se suicider avant de se barricader dans une maison. Il avait tiré un tuyau de gaz de derrière la gazinière et avait ouvert la valve, emplissant la maison de gaz. Riley se trouvait à l’extérieur, mais lorsque deux policiers sont arrivés,il a couru à l’intérieur. L’un des deux policiers a utilisé un Taser. Par la suite, la maison a explosé, tuant Riley et blessant les deux policiers. La police enquête sur les causes de l’explosion. Un Taser a été retrouvé dans les décombres de la maison.

69. Anthony Lee McDonald, 46 ans, Harrisburg, Caroline du Nord

13 Août 2004

La mère de Mcdonald a appelé le 911 pour signaler que son fils endommageait son domicile. Quand la police est arrivée, Mcdonald cassait les vitres. Deux agents de police sont entrés et Mcdonald est devenu agressif. Les policiers lui ont tiré dessus à deux reprises avec des balles lestées avant de lutter avec lui. Ils l’ont tasé et il a immédiatement éprouvé des difficultés à respirer. Il est décédé peu après son arrivée à l’hôpital. Le rapport d’autopsie n’est pas disponible.
70. William Teasley, 31 ans, Anderson, Caroline du Sud
16 Août 2004

Teasley a été arrêté pour trouble de l’ordre public. D’après des gendarmes, il est devenu violent alors qu’ils tentaient de le mettre en prison. Pendant une lutte, des gendarmes ont tasé Teasley. Il a cessé de respirer. D’après le coroner, le Taser a contribué de manière directe à la mort de Teasley, disant que c’était la proverbiale goutte d’eau. Le coroner a affirmé que son coeur, sa rate et son foie étaient élargis, qu’il avait des artères endurcies et une voie respiratoire bouchée. « Le stress supplémentaire du choc du Taser avec son courant électrique a été proche de l’arhytmie cardiaque et doit être considéré comme ayant contribué au décès. » déclare le rapport d’autopsie. Le coroner affirme que des reponsables de chez Taser international ont demandé à son service de revenir sur sa décision et de ne pas mentionner le Taser dans le rapport d’autopsie.
71. Richard Karlo, 44 ans, Denver, Colorado
19 Août 2004

Karlo avait de la bave autour de la bouche et pénétrait dans des voitures par effraction lorsque la police l’a intercepté. Il aurait aggressé deux agents de police qui l’ont tasé quatre fois. Karlo a commencé à avoir du mal à respirer, puis il est décédé. La famille de Karlo a signalé qu’il était fragile du coeur et qu’il prenait de la cocaïne au moment de son incartade avec la police. Un coroner a déclaré que Karlo est mort d’une overdose de cocaïne et d’anti-dépresseurs. Le coroner a affirmé que Karlo était dans en proie à une crise de démence lorsqu’il est mort. D’après le coroner, le Taser n’a pas été un facteur du décès. Dans le rapport d’autopsie la cause du décès est enregistrée comme étant une sévère intoxication à la cocaïne et la nortriptyline.
72. Michael Sanders, 40 ans, Fresno, Californie
20 Août 2004

La police a déclaré que Sanders se battait avec sa femme au moment où ils l’ont tasé plusieurs fois. Ils ont dit que le musicien avait des hallucinations et a poignardé un policier à plusieurs reprises avec un objet non identifié. On lui a mis les menottes, mis sur un lit à roulettes et transporté à l’hôpital. Il est mort dans l’ambulance. Selon le service du coroner, une autopsie a révélé que Sanders est décédé suite à des complications liées à une intoxication à la cocaïne. Le rapport d’autopsie enregistre des complications dues à une intoxication à la cocaïne comme cause du décès.
73. Lawrence Davis, 27 ans, Phoenix

24 août 2004

D’après la police, Davis a sauté sur le pare-brise d’une voiture de patrouille et s’est mis à hurler de façon incohérente. Des policiers ont suivi l’homme alors qu’il s’éloignait de la voiture et tournait à un coin de rue. Lorsqu’il a repéré la police, l’homme s’est de nouveau précipité vers le véhicule et a sauté sur le pare-choc avant que les agents de police n’essayent de le retenir. Davis a poussé les agents de police et l’un d’entre eux lui a envoyé une décharge électrique avec un pistolet paralysant. Des policiers ont plaqué Davis au sol et ont continué a tirer encore deux fois. La police a indiqué que les coups de pistolet n’ayant eu aucun effet, un sergent a donc de son bras maintenu l’homme par le cou dans le but de l’assommer jusqu’à qu’il perde connaissance temporairement. On a fait appel à des assistants médicaux. Davis est mort à l’hôpital. Le médecin légiste a déclaré que la mort de Davis était la conséquence d’une crise de démence.
74. Jason Yeagley, 32 ans, Winter Haven, Floride
27 Août 2004

Yeagley errait dans la rue et se comportait bizarrement. D’après la police, lorsqu’un agent a essayé de le faire sortir de la route, Yeagley a attaqué. L’agent de police a tasé Yeagley. Il a continué à se battre et a été tasé une fois de plus. D’après la police, il était encore en train de se battre avec l’agent de police. Après lui avoir passé les menottes, des policiers ont remarqué que Yeagley souffrait. Il a été déclaré mort à l’hôpital. Un coroner a mis dans son rapport que la mort de Yeagley était la conséquence de son état de manque du médicament Xanax et d’une lutte contre un gendarme. Selon le coroner, le Taser n’a pas été un facteur du décès.
75. Michael Rosa, 38 ans, Del Rey Oaks, Californie.
29 Août 2004

Rosa errait dans des jardins en hurlant. Lorsque la police s’est approchée, il a ramassé un morceau de bois de 5x10cm et l’a lancé sur des agents. La police l’a tasé. Après qu’on lui ait passé les menottes, Rosa à commencé à avoir du mal à respirer. Il a été déclaré mort à l’hôpital. Rosa avait été arrêté en 2003 pour possession de cocaïne. Le coroner a déclaré que Rosa était mort d’une crise cardiaque due à sa consommation de méthamphétamine. Mais il a inscrit le Taser comme facteur ayant contribué au décès. Le coroner indique que le coup de Taser et la lutte contre la police, combinée à la drogue ont provoqué la mort de Rosa.

76. Samuel Wakefield, 22 ans, Rio Vista, Texas
12 Septembre 2004

Wakefield aurait été passager dans une voiture arrêtée par la police pour suspicion de conduite en état d’ivresse. Il a tenté de courir et est tombé. Un policier l’a tasé deux fois. Wakefield a semblé souffrir d’un arrêt cardiaque. On a fait appel à des assistants médicaux et il a été déclaré décédé à l’hôpital. Des témoins ont dit à la police que Wakefield avait consommé une large quantité de cocaïne environ une heure avant le contrôle routier. D’après un rapport d’autopsie, Wakefield serait mort suite à sa consommation de cocaïne.
77. Andrew Washington, 21 ans, Vallejo, Californie
15 Septembre 2004

La police dit que Washington a volé une voiture puis a été impliqué dans un accident avec délit de fuite. Un policier l’a tasé alors qu’il tentait d’escalader une clôture pour s’échapper. Après son arrestation, la police dit que Washington montrait des signes de détresse physique et éprouvait des difficultés à respirer. Des équipes d’urgences ont été appelées sur place. Il a été emmené à l’hôpital où il est mort. Un rapport d’autopsie a conclu que Washington est mort d’un arrêt cardiaque provoqué par l’agitation de la course poursuite avec la police puis par le fait d’avoir été attaché. De la cocaïne a été trouvée dans son sang.
78. Jon Merkle, 40 ans, Miami
20 Septembre 2004

Merkle, un mandataire avec des antécédents de consommation de cocaïne et d’arrestations liées aux stupéfiants, aurait traversé des jardins en se comportant d’une manière dangereusement imprévisible. La police dit qu’elle l’a trouvé à l’intérieur d’une maison abandonnée dont il frappait les murs et les fenêtres avec un grand bâton. Des policiers sont parvenus à lui faire lâcher le bâton, mais d’après eux, Merkle s’est remis à l’agiter lorsqu’ils ont tenté de l’arrêter. Ils l’ont alors tasé. Dans leur rapport, les policiers signalent qu’il était fiévreux et agité et a tenté à plusieurs reprises de s’allonger. Une fois à plat ventre, il a cessé de respirer. La police déclare qu’il avait des taux importants de cocaïne dans le sang au moment de sa mort. Dans le rapport d’autopsie, une crise de démence aigue associée à la consommation de cocaïne est enregistrée comme cause du décès.
79. Dwayne Dunn, 33 ans, Lafayette, Louisiane
4 Octobre 2004

Dunn a été arrêté devant un magasin Piggly Wiggly pour ivresse sur la voie publique. Un policier a tenté de persuader Dunn de quitter la propriété et quand il a refusé, le policier l’a tasé. Dunn a été emmené puis mis en prison pour résistance à son arrestation, tapage, et déformation des faits. Des agents de prison ont par la suite mis Dunn sous surveillance médicale. Une ambulance a été appelée lorsque sa condition s’est détériorée. Il est mort à l’hôpital. Un coroner a mis dans son rapport que Dunn est mort d’une intoxication à la cocaïne. Il affirme que le Taser n’a pas été un facteur de la mort de Dunn.
80. Greshmond Gray, 25 ans, LaGrange, Géorgie
2 Novembre 2004

Gray aurait refusé de quitter un appartement et la police a été appelée. Des policiers lui ont envoyé une décharge électrique lorsqu’il a refusé d’obéir aux ordres de mettre ses mains dans le dos. Dans leur rapport, les policiers mentionnent qu’il s’est baissé pour ramasser un hibashi chargé de charbons ardents. Il a reçu au moins deux décharges supplémentaires pour avoir tenté de s’enfuir. Après les électrocutions, Gray ne réagissait plus. Dans leur rapport, la police indique que Gray avait été arrêté plusieurs fois pour possession de cocaïne. D’après un coroner, Gray avait une anomalie cardiaque. Il a affirmé que la tension physique et émotionnelle que Gray a subie pendant sa lutte avec la police, ainsi que les électrocutions au Taser, ont provoqué le rythme cardiaque mortel.
81. Robert Guerrero, 21 ans, Fort Worth, Texas
2 Novembre 2004

Guerrero, père de deux enfants, a fui la police après qu’un concierge a signalé qu’il essayait de voler de l’électricité pour l’appartement d’un ami. Guerrero aurait essayé de se cacher dans un placard. Comme il refusait de sortir, des policiers lui ont envoyé au moins deux décharges électriques. Des témoins ont dit qu’ils ont remarqué que qu’il ne respirait plus lorsque les policiers l’ont transporté hors de l’appartement. Son décès a été prononcé dans un hôpital proche. Le service du médecin légiste a dit que Guerrero était mort d’une insuffisance cardiaque due à une overdose de cocaïne.

82. Keith Raymond Drum, Clearlake, Californie

7 novembre 2004

Drum a composé le 911 et aurait mentionné des corps placés dans le coffre d’une voiture. Le policier ayant pris l’appel a découvert que Drum était placé sous mandat d’arrêt. Les officiers ont dit que ce dernier les avait agressés alors qu’ils entraient chez lui. Drum a été aspergé de spray chimique et tasé. Il continua à se débattre et du renfort fut appelé sur les lieux. Il fut menotté. Peu après, Drum ne respirait plus. Un médecin légiste conclua que la mort de Drum était due à un arrêt cardiaque provoqué par une intoxication aux méthamphétamines, à des malformations cardiaques et à sa lutte avec les officiers.

83. Ricardo Zaragoza, 40 ans, Elk Grove, Californie

8 novembre 2004

Zaragoza, un schizophrène paranoïaque, fut électrocuté lors d’un affrontement avec des shérifs adjoints qui essayaient de l’amener à l’hôpital pour subir un examen médical relatif à sa santé mentale. Les parents de Zaragoza avaient fait appel au soutien policier à la suite de comportements étranges de leur fils. Bien que Zaragoza prenait ses médicaments, il ne mangeait plus depuis plusieurs jours. Les officiers sont entrés dans sa chambre, l’ont tasé au moins deux fois, l’ont aspergé au gaz lacrymogène et l’ont cloué au sol. Il s’arrêta de respirer. Un médecin légiste rapporta que Zaragoza était mort d’une crise cardiaque entrainée par une crise de démence et sa schizophrénie.

84. Charles Keiser, 47 ans, Hartland Township, Michigan

25 novembre 2004

Keiser prit un bulldozer d’un chantier et le conduisit jusqu’à une autoroute. Selon les policiers municipaux, Keiser était en train d’activer la pelle pour détruire l’autoroute lorsqu’ils sont arrivés. Keiser s’est enfui et a été pourchassé par la police à travers bois. Pendant la bagarre avec les officiers, il paraît que Keiser en est attrapé un à la gorge. Quatre agents arrivèrent. Keiser a été tasé trois fois et est mort sur les lieux. Un coroner a conclu que sa mort était due à une asphyxie.

85. Byron Black, 39 ans, Lee County, Floride

27 novembre 2004

Black est mort au cours d’une bagarre avec des gardiens qui cherchaient à l’évacuer d’une cellule de la prison du Comté de Lee. Black, un représentant en assurances, avait été arrêté 4 jours plus tôt pour avoir mis le feu à sa propre camionnette. Le bureau du Shérif a déclaré que ses adjoints pensaient que Black était en état de crise et tentaient donc de le sortir de sa cellule pour le soumettre à examen médical. Black a commencé à se débattre et à donner des coups de pied. Il a été gazé à la bombe lacrymogène et tasé.

86. Patrick Fleming, 35 ans, Metairie, La.

4 décembre 2004

Les shérifs adjoints ont arrêté Fleming vers une heure du matin pour conduite dangereuse. Les shérifs adjoints l’ont traîné hors de son véhicule après refus de ce dernier d’en sortir de lui-même. Les policiers ont affirmé que Fleming devenait agressif. Fleming, qui avait été condamné pour usage de drogue et qui était sous mandat d’arrêt pour abandon familial, a été tasé une fois avant d’être mis en garde à vue. En détention, Fleming serait à nouveau devenu violent. Il a été tasé une seconde fois. Il commença à avoir des problèmes respiratoires et mourut le lendemain.

87. Kevin Downing, 36 ans, Hollywood, Fla.

15 décembre 2004

Une équipe de pompiers ont trouvé le véhicule de Downing bloquant la circulation sur Hollywood Street. Alors qu’ils essayaient d’aider Downing, il parut agité et avait un comportement étrange. La police a déclaré qu’il devint violent à l’arrivée des officiers et qu’il continuait à se débattre malgré un premier coup de Taser. Il a été tasé une seconde fois avant d’être plaqué au sol par les officiers de police. Downing est mort deux heures plus tard à l’hôpital. Une autopsie a révélé que Downing est mort du fait d’une psychose cocaïnique et d’une crise due à une dose mortelle de cocaïne.

88. Douglas Meldrum, 37 ans, Wasatch County, Utah

17 décembre 2004

Meldrum a été tasé deux fois par la police après les avoir entraîné dans une course poursuite et avoir résisté à son arrestation. La police dit que Meldrum frappa un officier alors qu’il tentait de le sortir de sa camionnette. Il a reçu deux coups de Taser. La police dit qu’il cessa immédiatement de respirer et qu’il fut amené à l’hôpital où il fut déclaré mort. Le procureur du conté a déclaré que Meldrum était mort d’une attaque cardiaque du fait d’un délire agité et d’une concentration importante en éphédrine. Il a également ajouté que le Taser aurait pu contribuer à la mort de Meldrum.

89. Lyle Nelson, 35 ans, Columbia, Illinois

17 décembre 2004

La police a répondu à un appel d’urgence venant de la maison de Nelson. La police n’a pas immédiatement relaté l’objet de l’appel mais a dit que Nelson s’était débattu avec des policiers sur les lieux. Il fut tasé huit fois, placé en garde à vue puis emprisonné. Il s’évanouit environ 90 minutes plus tard et fut amené à l’hôpital où il mourut. Il était marié avec trois enfants. Un coroner a déclaré qu’il était mort d’une overdose de cocaïne. La police a dit que Nelson avait admis fumer du crack et qu’il avait un passif de consommateur de cocaïne.

90. Timothy Bolander, 31 ans, Delray Beach, Fla.

23 décembre 2004

La femme de Bolander a appelé la police alors qu’il se présentait chez elle, violant un ordre d’éloignement. Lorsque les policiers sont arrivés, il aurait été en train de se frapper la tête contre une clôture. Il s’est débattu et les officiers l’ont tasé quatre fois. Il s’évanouit et fût déclaré mort à l’hôpital. Un coroner conclut qu’il était mort d’une overdose accidentelle après avoir avalé quatre sachets de cocaïne. Le Taser n’a pas été considéré comme une des causes du décès.

91. Ronnie Pino, 31 ans, Sacramento, Californie

23 décembre 2004

Pino a été troué mort à l’infirmerie de la prison du conté. La veille, Pino avait été tasé par deux fois alors qu’il se débattait avec les policiers après avoir détruit la porte vitrée d’un hôpital psychiatrique. La conclusion du coroner fut que Pino était mort d’un « syndrome mortel soudain et inattendu ».

92. Christopher Hernandez, 19 ans, Naples, Fla.

28 décembre 2004

Vers une heure du matin, Hernandez était le passager d’une voiture que les sherifs adjoints cherchaient à arrêter. Selon la police, la voiture continua de rouler et s’arrêta finalement sur le parking d’un supermarché. Lorsque les sherifs adjoints ont ordonné au conducteur de sortir de la voiture, Hernandez serait sorti et aurait attaqué un officier. Hernandez fut gazé et tasé. Il continuait à se débattre jusqu’à ce qu’ils réussissent à le menotter. Il fut amené à l’hôpital et mourut une heure plus tard. Le conducteur de la voiture, âgé de 16 ans et recherché par la police, fut arrêté. Un autre passager fut arrêté après que la police ait trouvé une arme de poing sous son siège.

93. Jeanne Hamilton, 46 ans, Palmdale, Californie

29 décembre 2004

La patrouille autoroutière de Californie tenta d’arrêter la voiture conduite par Hamilton vers 2h30 du matin. Les policiers ont rapporté qu’elle roulait à près de 90 miles/heure, ralentit et reaccéléra avant de s’arrêter. Hamilton aurait alors refusé de sortir de son véhicule et les policiers l’ont gazé avant de l’extirper du véhicule. Les officiers disent qu’elle était étendue sur le ventre et qu’elle refusait de leur montrer ses mains. Elle fut tasée et menottée. Les officiers ont dit qu’elle continuait à se débattre à son arrivée en prison et qu’elle cessa de respirer une fois mise dans sa cellule. Elle fut amenée à l’hôpital et déclarée morte.

94. David Cooper, 40 ans, Marion County, Indiana

30 décembre 2004

Cooper fut incarcéré pour avoir étranglé un prêtre baptiste qu’il prenait pour le diable. Pendant son arrestation le 19 décembre, la police lui envoya des décharges électriques de façon répétée avec des Tasers. Deux jours plus tard, il fut tasé en prison pour s’être blessé lui même dans une cellule matelassée. Le 24 décembre, il fut transféré dans un hôpital psychiatrique ou il cessa de respirer et fut placé sous appareil respiratoire. Sa mort fut prononcée le 30 décembre. Sa famille a déclaré qu’il avait des problèmes cardiaques.

95. Gregory Saulsbury, 30 ans, Pacifica, Californie

2 Janvier 2005

La famille de Saulsbury a contacté le 911. Saulsbury, malade mental, était agité et ses parents essayaient de le calmer. Au lieu d’une ambulance, c’est une patrouille de police qui est venue. Les policiers ont dit que Saulsbury cherchait l’affrontement et refusait de se soumettre à leurs ordres. La famille de Saulsbury aurait affirmé à la police être parvenue à le maîtriser, mais les policiers ont essayé de le menotter. Il s’est débattu et ils l’ont électrocuté avec des Tasers. Pendant la lutte, la police aurait également tasé le père désarmé de Saulsbury. Saulsbury mourut sur le coup. Le coroner a conclu que le Taser aurait contribué à sa mort. Les coups de Taser couplés à des intoxications à la cocaïne et à la lutte avec la police ont tous joué un rôle dans l’attaque cardiaque qui l’a tué.

96. Dennis Hyde, 30 ans, Akron

5 janvier 2005

Hyde s’introduit par infraction dans une maison. Lorsque la police s’est signalée, leur répondit qu’il était le diable, menaçant de tuer à la fois les propriétaires de la maison et les officiers. Pendant la lutte, les officiers l’ont tasé et il mourut. Un médecin légiste a conclu que le Taser a contribué à la mort mais il cita aussi d’autres facteurs, y compris les méthamphétamines et des saignements.

97. Carl Trotter, 33 ans, Pensacola, Fla.

8 janvier 2005

Trotter s’est introduit par infraction dans de nombreuses maisons d’un quartier tranquille, attaquant ses résidents. Poursuivi, il se serait emparé d’une vieille dame marchant sur le trottoir, l’aurait soulevée et transportée jusqu’au parking d’une église. Lorsqu’un voisin obligea Trotter à la laisser partir, il traversa la porte vitrée d’une autre maison et y attaqua une femme. Les adjoints du shérif et les voisins tentèrent d’immobiliser Trotter. D’autres policiers arrivèrent et l’un d’eux Tasa Trotter de nombreuses fois. D’après la police, trotter continua à se débattre puis tomba et mourut. Le coroner conclut que la cause de la mort était inconnue et que le Taser avait pu y contribuer. « L’effet potentiel des décharges de Taser survenues juste avant son arrêt cardio-respiratoire ne peut être ignoré », affirme le coroner dans le rapport d’autopsie.

98. Homme inconnu, Chickasha, Oklahoma

28 janvier 2005

Un homme suspect fut tasé après s’être échappé d’une descente du FBI pour trafic de drogue. Un officier de police a déclaré que l’homme avait avalé de la cocaïne et qu’il s’était enfui en courant. Il l’aurait tasé pour l’arrêter et l’empêcher de fuir. Les officiers ont dit que le suspect inconnu a perdu connaissance et a été amené à l’hôpital ou il mourut.

99. Jeffrey Turner, 41 ans, Lucas County, Ohio

31 Janvier 2005

Turner flânait devant un musée de Toledo lorsque des officiers de police l’ont approché et lui ont demandé ses papiers. Les officiers ont dit que Turner résista lorsqu’ils tentèrent de le fouiller. Pendant la lutte il fut tasé de façon répétée. Une fois arrêté, il fut mené au centre correctionnel de Lucas county. Dans le centre, les adjoints du shérif affirmèrent qu’il devint violent. Ils entrèrent dans sa cellule et utilisèrent le Taser de nombreuses fois pour qu’il se soumette. Turner mourut. L’utilisation du Taser a été suspendue dans la prison. Le coroner du centre conclut que l’utilisation du Taser avait contribué à la mort de Turner et qualifia l’infraction d’homicide. Turner a été tasé neuf fois au total. Le coroner déclara aussi que l’état cardiaque de Turner était la cause principale de son décès.

100. Ronald Alan Hasse, 54 ans, Chicago

10 février 2005

Hasse a été tasé par la police lors d’une confrontation dans un appartement de Chicago. Il rendait visite à des amis qui lui ont demandé de partir alors qu’il commençait à agir bizarrement et à perdre le contrôle de lui-même. La police a rapporté qu’il avait cherché à frapper et mordre un officier et qu’il avait menacé de contaminer les officiers avec le virus HIV. Après lui avoir demandé de se calmer, un sergent de police l’a tasé. Hasse était anciennement un courtier en attente de jugement pour avoir enterré un corps dans une ferme d’Indiana. Un expert médical a conclu que le Taser était la cause principale de sa mort. Il a précisé que les drogues avaient contribué à la mort de Hasse mais conclut que les décharges du taser « l’ont fait trépasser » en provoquant un arrêt cardiaque.

101. Robert Camba, 45 ans, San Diego, Californie

12 février 2005

La police a été appelée pour enquêter sur une bagarre ayant eu lieu dans un appartement où elle trouva Camba étendu sur le sol. Les officiers de police ont dit que Camba jeta des objets sur eux et les frappa. Un policier le tasa et il fut menotté. Camba devint inconscient et une ambulance fut appelée. Il mourut deux jours après. Le rapport d’autopsie statua que Camba mourut d’un arrêt cardiaque dû aux décharges du Taser alors qu’il était intoxiqué à la cocaïne et dans un état de délire. Le rapport d’autopsie conclut que sa faiblesse cardiaque a contribué à la mort.

102. Joel Dawn Casey, 52 ans, Houston

18 février 2005

Casey, un malade atteint de troubles psychiatriques, a été tasé par la police lors d’une confrontation dans la maison de sa mère. Les adjoints au Shérif de l’unité de santé mentale ont rapporté qu’ils avaient reçu des informations selon lesquelles il n’avait pas de problèmes de santé. Il s’est trouvé que Casey avait une faiblesse cardiaque. Les officiers ont dit qu’il avait résisté lorsqu’ils ont tenté de le maîtriser et qu’il a continué à se débattre après avoir été tasé. Après l’avoir menotté, les officiers ont noté que Casey ne respirait plus. Un rapport préliminaire a apporté la preuve que Casey aurait pu avoir été asphyxié par la rupture d’un os situé près de sa trachée.

103. Robert Heston, 40 ans, Salinas, Californie

20 février 2005

Heston est mort d’un arrêt cardiaque deux jours après avoir subi une attaque au Taser par la police. Heston a été électrocuté jusqu’à 10 fois après que des officiers ont été appelés à son domicile où il se battait avec son père. La police a dit que Heston jetait des objets et agressait son père de 66 ans. Lorsque des officiers ont essayé de le stopper, Heston les aurait attaqué. Ils l’ont tasé de nombreuses fois mais il continuait à se débattre. Les officiers ont rapporté qu’ils avaient noté que son cœur s’était arrêté et ils l’ont réanimé. Il a été transporté à l’hôpital où il est décédé. Au cours d’interviews ayant suivi sa mort, le chef de la police a défendu le Taser en utilisant les mots mêmes employés pour la publicité du Taser par l’entreprise le produisant.

104. Shirley Andrews, 38 ans, Cincinnati, Ohio

3 mars 2005

La police a répondu à une demande d’un foyer pour malades mentaux où Andrews, 1m 70 et 122 kg, était en train d’agresser des employés. Les officiers ont rapporté qu’elle leur jetait des caisses en plastique. Apres l’avoir prévenu, les officiers l’ont tasé. Andrews aurait continué à être agressive et les policiers l’auraient tasé à nouveau. La police a rapporté que son obésité empêchait que le Taser fonctionne. Andrews accepta finalement de se laisser menotter et fut mise en prison. Elle mourut une semaine plus tard. Un coroner conclua qu’elle était morte d’une embolie pulmonaire. Il estima que le Taser n’était pas un facteur dans sa mort.

105. Willie Towns, 30 ans, Deland, Fla.

6 mars 2005

Towns, qui était suspecté de cambriolage, est mort après avoir été tasé trois fois pendant une confrontation avec la police. La police a dit que Towns résistait à l’arrestation et s’est arrêté de respirer sur le chemin de l’hôpital. Les officiers ont déclaré que Towns avait admis prendre de la cocaïne avant de mourir. Un expert médical a dit que Towns est mort d’une intoxication sévère à la cocaïne et que sa mort était un accident.

106. Milton Woolfolk, 39 ans, Lake City, Fla.

12 mars 2005

Les adjoints au shérif du comté de Columbia tentaient d’attraper Woolfolk, qui avait un passé psychiatrique, pour le mettre en prison pour un examen psychiatrique ordonné par le tribunal. Les officiers ont dit qu’il avait résisté et refusé de se soumettre. Ils l’ont tasé et Woolfolk aurait tenté de retirer les filins du Taser. Les officiers l’ont mis à terre et l’ont menotté. Il a cessé de bouger, a été amené à l’hôpital et déclaré mort.

107. Mark Young, 25 ans, Indianapolis, Indiana

17 mars 2005

Young a été arrêté dans un lieu suspect en matière de trafic de drogues. La police a dit qu’il avait résisté et qu’il avait été tasé pour pouvoir le menotter. Moins d’une heure après l’arrestation, Young a fait une attaque et a été amené à l’hôpital, où il a été déclaré mort. La police d’Indianapolis a dit que Young continuait à parler après avoir été tasé. La police a rapporté que Young avait avalé des drogues pendant la fouille de la maison et qu’il avait été testé positif à la cocaïne.

108. James Wathan Jr, 32 ans, Delhi, Californie

3 avril 2005

Le père de Wathan a appelé la police chez lui pour qu’elle l’aide à contrôler son fils qui était consommateur d’alcool et de drogues de longue date. Les officiers ont découvert que pesaient sur Wathan des mandats d’arrêt pour trafic de drogue et tentèrent de l’arrêter. Wathan s’est débattu et les officiers l’ont frappé avec des bâtons et l’ont aspergé de gaz. Un officier le tasa. Il perdit conscience et mourut sur place.

109. Eric Hammock, 43 ans, Fort Worth, Texas

3 avril 2005

Hammock, un architecte, roula dans une zone protégée. Lorsqu’un officier de police qui n’était pas de service et travaillait comme agent de sécurité, lui ordonna d’arrêter, Hammock continua. L’officier suivit Hammock. Il roula un moment puis sauta de sa voiture. L’officier le suivit à pied. L’officier le tasa lorsque Hammock tenta de le frapper. Un autre officier qui était arrivé en renfort tasa également Hammock, qui fut placé en prison. Les officiers ont noté que Hammock avait une respiration irrégulière et l’ont amené à l’hôpital où il mourut. Un coroner a conclu que la mort d’Hammock était due à une overdose de cocaïne.

110. Ricky Barber, 46 ans, Carter County, Oklahoma

8 avril 2005

Barber était accusé d’agression sur un shérif adjoint en retraite. Il aurait attaqué les officiers venus en aide qui l’ont tasé pour le soumettre. Barber a été mis en prison. Trois jours plus tard, il fut retrouvé mort dans sa cellule. Les officiers pensaient qu’il était endormi.

111. John Cox, 39 ans, Bellport, New York

22 avril 2005

Cox, qui prenait des anti-dépresseurs, perdit le contrôle de lui même alors qu’il rendait visite à sa petite amie. Les officiers de police, répondant à son appel, ordonnèrent à Cox de s’agenouiller. Les officiers ont rapporté qu’il les attaqua au contraire. Cox a été tasé et aurait enlevé les filins. Il a été tasé 4 autres fois pendant la lutte qui s’en est suivie avec neuf officiers. Cox a été placé dans une civière et transporté à l’hôpital où il est mort. Les témoins ont raconté que la police continuait à le Taser après qu’il ait été placé sur la civière. L’expert médical a dit que Cox avait de la cocaïne et de l’alcool dans le sang.

112. Keith Graff, 24 ans, Phoenix

3 mai 2005

La police a arrêté Graff, un ancien soldat de l’armée de l’air dans un immeuble. Les officiers voulait interroger Graff sur l’agression ayant eu lieu 3 semaines plus tôt et au cours de laquelle il aurait réussi à fuir. Les officiers ont rapporté que Graff leur donna une fausse identité et tenta de fuir. Les officiers ont dit que Graff commença à se battre et qu’un officier dégaina son Taser mais le manqua. Un autre officier le Tasa mais cela n’aurait pas eu d’effet. La police a continué à le Taser jusqu’à ce qu’il soit menotté. Les officiers ont estimé que le Taser a été utilisé pendant 84 secondes jusqu’à ce que Graff s’immobilise. Graff a arrêté de respirer un court moment après et a été déclaré mort à l’hôpital. Le rapport d’autopsie conclut à une intoxication aux méthamphétamines comme cause de la mort.

113. Kevin Geldart, 34 ans, Moncton, New Brunswick, Canada

5 mai 2005

Les officiers de police ont été appelé dans un bar au motif que le patron était devenu violent. Geldart, qui faisait 1m98 et 136 kg, a cherché l’affrontement et la police l’a tasé. Il s’est effondré par terre inconscient. Une ambulance a été appelée et Geldart a été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital. Geldart était un patient d’un hôpital psychiatrique local et se serait enfui un peu plus tôt dans la journée pendant une pause cigarette.

114. Stanley Wilson, 44 ans, Miami

6 mai 2005

Wilson a été trouvé empêchant la circulation dans une rue encombrée de Miami. Lorsque les officiers se sont approchés de Wilson, il aurait essayé de les frapper. Les officiers l’ont tasé et l’ont arrêté. Wilson a été mis en prison où le personnel a dit qu’il était devenu violent et agressif. Il a été placé dans une cellule où il a été retrouvé inconscient. Il a été amené à l’hôpital et déclaré mort.

115. Lawrence Berry, 33 ans, Jefferson Parish, La.

6 mai 2005

Les gardes du centre correctionnel Jefferson Parish ont tasé Berry au moins deux fois après qu’il soit devenu violent et ait cassé une vitre blindée et se soit battu avec les gardes. Il a été coincé sur une chaise de rétention lorsque les gardes ont remarqué qu’il ne répondait plus. Ils ont tenté de le réanimer et l’ont amené dans un centre médical où il fut déclaré mort. Berry était emprisonné pour trafic de crack et coups sur un officier de police. Il avait été amené une semaine plus tôt à l’hôpital suite à une crise mais il aurait refusé tout traitement.

116. Vernon Young, 31 ans, Union Township, Ohio

13 mai 2005

Young saccageait un immeuble, utilisant un pistolet où il tira dans sa propre pièce, puis s’introduit chez sa gardienne la menaçant avec un couteau. Les officiers de police ont ordonné à Young de s’étendre au sol et il s’est exécuté. Mais lorsqu’il a cherché à se relever, un officier l’a tasé. Il est mort une heure après dans un centre médical. Le coroner a dit que les tests préliminaires avaient montré que Young avait ingéré suffisamment de cocaïne pour mourir en ayant été ou non tasé.

117. Leroy Pierson, 55 ans, Rancho Cucamonga, Californie

17 mai 2005

Pierson a été arrêté par des officiers qui ont été appelé suite au comportement étrange d’un homme dans la rue. Les officiers ont emmené Pierson en prison. Lorsqu’ils lui ont ordonné de sortir du véhicule de police, alors qu’il était menotté, il aurait refusé et serait devenu agressif. Les officiers l’ont tasé et l’ont transporté en cellule où il fut tasé une seconde fois pour avoir refusé d’obéir aux ordres. Il perdit conscience et a été amené en centre médical. Il a été placé sous aide respiratoire pendant 24 heures avant d’être déclaré mort.

118. Randy Martinez, 40 ans, Albuquerque, Nouveau Mexique

20 mai 2005

La mère de Martinez a appelé le 911 disant que son fils était hors de contrôle. La police est arrivée et une lutte s’en suivie. Les officiers ont tasé Martinez de nombreuses fois. Il fit une attaque cardiaque et a été amené à l’hôpital où il est mort deux jours plus tard.

119. Lee Marvin Kimmel, 38 ans, Reading, Pennsylvanie

23 mai 2005

Kimmel a été tasé après s’être introduit dans un bâtiment municipal. Kimmel, qui portait seulement des chaussettes et un T-shirt, tenta de passer par une fenêtre lorsque la police l’arrêta. Les officiers ont dit que Kimmel avait commencé à se débattre et qu’ils l’ont tasé et aspergé de gaz. Son cœur s’est arrêté et il a été amené à l’hôpital où il a été déclaré mort.

120. Richard Alverado, 38 ans, Tustin, Californie

23 mai 2005

La police a dit que Alverado s’était introduit dans un appartement et s’est battu avec les officiers lorsqu’ils ont tenté de l’arrêter. Les officiers l’ont tasé et lui ont signifié son arrestation. Le Samu a été appelé sur les lieux pour soigner les blessures que Alverado s’était fait en passant par la fenêtre de l’appartement. Il s’est arrêté de respirer et a été transporté dans un centre médical où il mourut le lendemain sans reprendre conscience.

121. Walter Lamont Seats, 23 ans, Nashville, Tennessee

26 mai 2005

Seats aurait vendu de la drogue à un officier en civil. Lorsque la police a cherché à l’arrêter, les officiers ont rapporté qu’il aurait enfoncé un sachet de drogue dans sa bouche. Ils ont dit qu’il refusait de cracher les drogues et s’est battu avec les officiers avant qu’il le tase. Une heure plus tard, Seats est tombé malade et a commencé à baver. Une ambulance a été appelée sur les lieux et Seats est mort une heure plus tard. Un expert médical a dit que Seats était mort du fait des drogues descendues dans sa trachée. L’expert médical a dit qu’il n’était pas prouvé que le Taser ait participé à la mort de Seats.

122. Richard Holcomb, 18 ans, Springfield Township, Ohio

27 mai 2005

La police a surpris Holcomb pénétrant dans un champs après une fête de fin d’année. La police a rapporté que Holcomb était torse nu et incohérent. La police a dit qu’il se tordait les bras et s’asseyait par terre en marmonnant. Lorsque l’officier s’est approché de lui, il l’aurait chargé. L’officier l’a tasé trois fois alors qu’il refusait de rester à terre. Une enquête démontra que Holcomb avait bu et pris des drogues le soir de sa mort. Un expert médical a rapporté que des méthamphétamines, de l’ecstasy et d’autres substances avaient été trouvées dans l’organisme de Holcomb. Sa mort a été mise sur le compte de la drogue et du Taser. Le rapport a dit que s’il n’avait pas pris des drogues, Holcomb n’aurait pas succombé au coups de Taser.

123. Nazario Solorio, 38 ans, Escondido, Calif.

2 juin 2005

Solorio, un cuisinier au chômage et le père de 5 enfants, souffrait de schizophrénie. La police a été appelée au domicile de sa mère le 28 mai alors que Solorio posait problème. Des officiers ont tenté de l’emmener à l’hôpital. Lorsque Solorio a refusé d’obéir aux instructions, les officiers l’ont électrocuté par Taser. Il est tombé dans le coma et est mort 5 jours plus tard. Un enquêteur du Bureau d’expertise médicale de San Diego a déclaré que le Taser n’avait rien à voir avec la mort de Solorio. Celle-ci serait, selon lui, due à une asphyxie causée par le fait qu’il était entravé dans ses mouvements et qu’il ne pouvait alors pas respirer.

124. Homme inconnu, 33 ans, Sacramento, Calif.

4 juin 2005

La police a répondu à un appel signalant qu’un homme agressait les passants en centre ville. La police a dit que l’homme faisait 1, 88 m pour 136 kg et qu’il a repoussé violemment un officier qui tentait de l’arrêter. Les officiers l’ont électrocuté au Taser deux fois alors qu’il aurait continué à se débattre. Les officiers l’ont électrocuté une fois de plus. La police a rapporté que son cœur s’est arrêté de battre alors qu’il était transporté à l’hôpital pour lui retirer les hameçons du Taser. L’homme avait, d’après la police, un casier judiciaire pour trafic de drogues.

125. Russell Walker, 47 ans, Las Vegas.

6 juin 2005

Walker a été électrocuté trois fois avec un Taser par des officiers de police appelés pour le déloger d’un casino. Walker se serait compromis dans une bagarre, criant et déchirant des billets de banque. Les officiers ont rapporté que Walker refusait d’obéir aux instructions et qu’ils l’ont donc électrocuté deux fois par Taser. Alors qu’il était menotté, les officiers ont électrocuté Walker une troisième fois comme il continuait de résister. Le coroner a estimé que la mort de Walker était un homicide. Il a dit que Walker était mort d’un arythmie cardiaque pendant qu’il était maintenu.

126. Horace Owens, 48 ans, Fort Lauderdale, Fla.

11 juin 2005

Owens se serait introduit dans une maison et aurait crié que quelqu’un essayait de le tuer. Le propriétaire de la maison a fui et a appelé la police. Les officiers du shérif du comté de Broward sont entrés dans la maison et ont traîné Owens hors de la maison où il aurait commencé à se débattre. Owens a été électrocuté par Taser mais il aurait quand même continué à se débattre. Il a arrêté de respirer et les officiers ont tenté de le ranimer. Il a été déclaré mort à l’hôpital. Un coroner a déclaré que la cocaïne, et non pas les coups de Taser, ont causé la mort de Owen.

127. Michael Anthony Edwards, 32 ans, Palatka, Fla.

13 juin 2005

Edwards a été électrocuté trois fois par des officiers du shérif du comté de Putnam qui répondaient à une plainte pour tapage. Les officiers ont dit que Edwards, qui était nu, serait passé à travers une vitre et aurait essayé d’escalader une clôture pour s’enfuir. Les officiers ont dit qu’ils lui ont ordonné de s’arrêter avant de tirer avec un Taser. Il a arrêté de respirer sur les lieux et n’a pu être ranimé. Un expert médical a dit qu’Edwards souffrait alors de délire mais le rapport final d’autopsie reste encore à achever.

128. Shawn Pirolozzi, 30, Canton, Ohio

13 juin 2005

La police a dit que Pirolozzi est devenu fou dans sa maison, cassant les vitres et aspergeant l’intérieur de sa maison avec de l’eau bénite pour la purifier des démons, avant de courir dehors et de se précipiter au milieu de la route. La police a dit que Pirolozzi a sauté sur une voiture de police et a commencé à s’attaquer aux officiers qui arrivaient sur les lieux. Peu après, Pirolozzi nu et en sang a pénétré dans le véhicule de police et a commencé à frapper les officiers qui l’ont alors électrocuté au Taser. Il est mort après avoir été transporté à l’hôpital. Les officiers qui aurait frappé et donné des coups de pieds à Pirolozzi ont été suspendu ensuite. Une enquête est en cours.

129. Robert Earl Williams, 62 ans, Waco, Texas

14 juin 2005

La police a répondu à un appel signalant du tapage au domicile de la sœur de Williams. A leur arrivée, les officiers ont appris que Williams était recherché pour fuite. Lorsqu’ils ont essayé de le menotter, les officiers ont dit que Williams a attrapé une barre de fer. Les officiers l’ont électrocuté au Taser quatre fois. La police a rapporté que Williams a continué à se débattre. Après qu’il ait été arrêté et qu’il se soit assis, Williams a dit qu’il avait des difficultés à respirer. Il est mort sur place. L’expert médical a dit que Williams est mort d’un stress physiologique accru associé à de multiples chocs électriques pendant que la police tentait de le maîtriser. Il était schizophrène et en plein délire au moment des faits.

130. Melinda Kaye Neal, 33 ans, Whitfield County, Ga.

24 juin 2005

Neal, maniaco-dépressive et dépendante à la drogue, a été arrêtée après avoir pénétré dans une maison et avoir forcé un bureau. Lorsque les officiers sont arrivés, elle serait devenue violente. Un officier l’a électrocuté une fois avec un Taser et l’a menotté. Alors qu’il la transportait en prison, Neal aurait donné un coup dans la vitre de la voiture de police. Après s’être évanouie dans sa cellule, Neal a été transporté à l’hôpital où elle est morte. La police a dit que sa mort a probablement été causée par la consommation de drogues.

131. Carolyn Daniels, 25 ans, Fort Worth

24 juin 2005

Daniels, une prostituée s’est approché d’une officier de police et a dit être suivie par quelqu’un. L’officier, croyant qu’elle était sous l’influence de la drogue ou de l’alcool, a tenté de l’arrêter. Pendant son arrestation, l’officier a électrocuté Daniels avec un Taser. Elle est morte 90 minutes plus tard à l’hôpital.

132. Un homme inconnu, Miami, Fla.

29 juin 2005

La police répondant à un signalement de cambriolage s’est trouvée confronter à un suspect extrêmement agité qui frappait aux portes et montait sur les toits d’un quartier de Miami. La police dit que lorsqu’ils ont rencontré l’homme, il s’est enfui et a essayé de pénétrer dans une maison. Les officiers l’ont électrocuté au moins deux fois avec un Taser. Il a été amené à l’hôpital où il a été déclaré mort.

133. Gurmeet Sandhu, 41 ans, Surrey, Colombie brittanique, Canada

30 juin 2005

La police répondant à un appel pour violence domestique a entendu crier en arrivant à la porte de la maison de Sandhu. La police a dit que Sandhu agressait une femme et est devenu offensif lorsque les officiers ont voulu intervenir. Ils ont dit qu’il frappait les officiers qui l’ont électrocuté de multiples fois avec un Taser et l’ont aspergé de gaz lacrymogène. Les officiers ont rapporté qu’il a arrêté de respirer et est mort sur les lieux.

134. James Foldi, 39 ans, Beamsville, Ontario, Canada

1er juillet 2005

La police répondait à des signalements de violations de domicile répétées lorsqu’ils ont trouvé Foldi. Lorsqu’ils ont essayé d’arrêter Foldi, il a résisté. Les officiers l’ont électrocuté avec un Taser dont ils avaient été munis seulement quelques jours plus tôt. Foldi a été amené au commissariat de police puis à l’hôpital où il est mort.

135. Rockey Bryson, 41 ans, Birmingham, Ala.

7 juillet 2005

Bryson qui avait été arrêté pour consommation d’alcool, était en prison lorsque les autorités ont dit qu’il était devenu agressif dans sa cellule. Les officiers de surveillance l’ont électrocuté avec un Taser et l’ont aspergé avec un gaz chimique dans le but de le soumettre. Il a été trouvé mort dans sa cellule quelques heures plus tard. L’expert médical a dit que Bryson est mort d’une attaque cardiaque causé par son alcoolisme. Il dit que le Taser n’avait rien avoir dans sa mort.

136. Kevin Omas, 17 ans, Euless, Texas

12 juillet 2005

Les officiers ont répondu à des appels signalant que Omas après avoir ingéré 4 doses de LSD et deux comprimés d’Ecstasy faisait une overdose. La police a dit que lorsqu’ils sont arrivés sur les lieux, Omas est devenu agressif et a refusé d’obéir. Les officiers ont dit qu’il s’était jeté sur eux. Les officiers l’ont électrocuté 3 fois avec un Taser. Il a été amené à l’hôpital où il est mort deux jours plus tard.

137. Ernesto Valdez, 37 ans, Phoenix

15 juillet 2005

La police a dit que Valdez avait un comportement étrange et une « force incroyable » après qu’il ait pénétré dans un restaurant, poursuivi les employés, et battu avec les officiers qui l’ont électrocuté 3 fois avec un Taser. Ils ont dit que même après avoir été électrocuté l’homme continua à se débattre. Les officiers ont rapporté qu’après l’avoir maîtrisé et masqué pour éviter qu’il crache, ils ont remarqué qu’il avait arrêté de respirer. Il a été déclaré mort sur les lieux.

138. Paul Sheldon Saulnier, 42 ans, Digby, Nova Scotia, Canada

15 juillet 2005

La femme de Saulnier a demandé à la police de mettre en cellule son mari atteint de maladie mentale. Saulnier avait passé 7 jours sous observation psychiatrique. Sa femme a dit qu’elle pensait qu’il recevrait un meilleur traitement en cellule. Les officiers ont arrêté Saulnier mais alors qu’ils prenaient ses empreintes digitales, il s’est enfui. Trois officiers de police l’ont suivi. Pendant l’affrontement, les officiers ont utilisé des bâtons, des gaz lacrymogène et un Taser pour placer Saulnier en cellule. Il a été électrocuté à de nombreuses reprises. Une fois Saulnier menotté, les officiers ont remarqué qu’il avait arrêté de respirer.

139. Otis Thrasher, 42 ans, Butte, Mont.

15 juillet 2005

La police répondant à un signalement de tapage au domicile de Trasher le 12 juillet a dit qu’il les avait menacé avec un couteau. Les officiers ont dit qu’ils avaient essayé de le soumettre avec des gaz lacrymogène et qu’ils ont ensuite utilisé un Taser. Apres avoir été électrocuté, il s’est évanoui. Il a été amené à l’hôpital et placé sous aide respiratoire. On l’a débranché trois jours plus tard et il est mort. L’expert médical a dit que Trasher est mort d’une attaque cardiaque, due à une maladie du coeur. Et il dit également que les coups de Taser et les drogues avait pu contribuer à la mort de Trasher.

140. Michael Crutchfield, 40 ans, West Palm Beach, Fla.

17 juillet 2005

Crutchfield est entré dans un centre de soins palliatifs et a commencé à agir de façon irrationnelle, attrapant et attaquant les personnes âgées. Il s’est enfui du centre. La police l’a arrêté et il a commencé à se débattre avec les officiers qui l’ont électrocuté avec un Taser. Crutchfield a été électrocuté au moins une fois de plus alors qu’il gisait au sol. Il s’est évanoui et est mort quelques minutes après. La cour de justice de Floride conclut que Crutchfield était mort d’une sévère intoxication à la cocaïne. L’autopsie complète n’a pas été révélée.

141. Carlos Casillas Fernandez, 31ans, Santa Rosa, Calif.

18 juillet 2005

La police répondant à un appel a trouvé Fernandez chez lui sous influence de drogues. La femme de Fernandez a rapporté que son mari était probablement sous influence et agissait de manière paranoïaque. Lorsqu’un officier a essayé de prendre son pouls, Fernandez serait devenu agressif. Les officiers l’ont électrocuté au total six fois, ont utilisé du gaz lacrymogène et un collier de rétention pour le menotter. Il était couché sur le ventre les mains menottées dans le dos lorsqu’il a commencé à avoir des difficultés à respirer. Il a été amené à l’hôpital et est mort.

142. Maury Cunningham, 29 ans, Lancaster County, S.C.

23 juillet 2005

Cunningham aurait essayé de crever les yeux avec un stylo de deux officiers de surveillance du comté de Lancaster lors de sa tentative d’évasion de prison. Les officiers l’ont électrocuté de nombreuses fois avec un Taser et l’ont aspergé de gaz lacrymogène. Il est mort peu de temps après. Cunningham était en prison pour agression et coups et blessures dans l’intention de tuer. Un coroner a conclu que le Taser avait causé la mort de Cunningham, précisant qu’il n’avait ni de drogue ni d’alcool dans le sang.

143. Terrence Thomas, 35 ans, Queens Village, N.Y.

27 juillet 2005

Thomas a été arrêté alors qu’il conduisait une voiture louée qui avait été déclaré volée. Thomas a été amené en cellule où il est tombé malade. Quatre officiers s’ont entré dans la cellule et l’ont électrocuté avec un Taser lorsqu’il est devenu violent. Il est mort environ une heure plus tard. La police a dit que Thomas avait pu avoir avalé des narcotiques. L’expert médical a dit que Thomas était mort d’une overdose et que le Taser n’était pas en cause.

144. Brian Patrick O’Neal, 32 ans, San Jose

1er août 2005

La police a dit que O’Neal a pénétré dans une maison et a attaqué un homme qu’il ne connaissait pas. Les deux hommes ont commencé à se battre et des témoins ont appelé la police. Les officiers ont essayé d’arrêter O’Neal mais il s’est enfui. Les officiers ont utilisé des bâtons, du gaz lacrymogène et un Taser. O’Neal a perdu conscience pendant la lutte. Les officiers ont essayé de la ranimer. Il a été déclaré mort à l’hôpital.

145. Eric Mahoney, 33 ans, Fremont, Calif.

3 août 2005

Mahoney sous libération conditionnelle avec un passé de consommateur de drogue a été électrocuté de manière répétée par un Taser le 29 juillet alors qu’il essayait de fuir en escaladant un mur. Les officiers qui répondaient à un signalement de coups de feu tirés près d’un hôtel ont arrêté Mahoney dans son véhicule et ont trouvé deux couteaux et des méthamphétamines. Pendant la poursuite et l’affrontement qui s’en est suivi, Mahoney a été électrocuté jusqu’à huit fois. La police a arrêté Mahoney et l’a amené à l’hôpital. Vingt minutes après être arrivé à l’hôpital, Mahoney est tombé dans le coma. La famille a décidé de débrancher l’aide respiratoire cinq jours plus tard.

146. Olsen Ogodidde, 38 ans, Glendale, Ariz.

6 aout 2005

Ogodidde était assis dans une voiture qui ne lui appartenait pas à un rond-point. Lorsque les officiers lui ont demandé de sortir de la voiture, Ogodidde a refusé. Les officiers ont tenté de l’extirper de son véhicule et il s’est mis à se débattre. Les officiers l’ont électrocuté avec des Tasers dans le bras et la jambe. Les officiers le suspectait d’avoir ingéré une substance non identifiée et ont appelé le samu pour qu’il le transporte à l’hôpital où il fit une attaque et mourut.

147. Un homme non-identifié, 47 ans, Phoenix

8 août 2005

La police dit qu’un homme avait trouvé refuge dans les toilettes d’un restaurant de taco sur la 7e rue et s’était enfermé dans une cabine pour femmes. La police dit que l’homme faisait preuve d’une grande force, donnant des coups et s’agitant alors que trois officiers tentaient de l’arrêter. Pendant l’affrontement, la police l’a électrocuté 5 fois pendant 5 secondes à chaque fois. L’homme a arrêté de respirer et a été transporté à l’hôpital où il a été déclaré mort.

148. Shawn Norman, 40 ans, Laurelville, Ohio

26 août 2005

Norman aurait eu un accident de voiture dû à l’alcool avec une camionnette volée près de chez lui. Un shérif adjoint a trouvé Norman en train de se cacher dans un fossé près du lieu de l’accident et a tenté de l’arrêter. Alors qu’il refusait d’obéir aux instructions, le shérif adjoint l’ électrocuta deux fois avec un Taser. Norman a continué à se débattre et a mis le shérif au sol. Un autre shérif l’électrocuta une troisième fois. Norman aurait alors eu un malaise et aurait commencé à baver. Il est mort sur les lieux. Les résultats de l’autopsie préliminaire rapportent la présence de marijuana, de cocaïne et d’antidépresseurs dans son organsime. Il souffrait aussi d’une maladie cardiaque.

149. Brian Lichtenstein, 31 ans, Stuart, Fla.

27 aout 2005

Les officiers répondant à un appel d’urgence ont trouvé Lichtenstein courant nu dans les bois près du camping où il vivait. Un officier l’a électrocuté deux fois avec un Taser lorsqu’il est devenu agressif. Il a été arrêté et amené à l’hôpital où il est mort le lendemain matin. Un expert médical a estimé que Lichtenstein est mort d’une intoxication à la cocaïne. Il a dit que la Taser n’avait pas contribué à son décès.

150. David Cross, 44 ans, Santa Cruz, Calif.

17 septembre 2005

Cross a été arrêté pour des faits de violences domestiques et amené à la prison du comté de Santa Cruz. Une fois en prison, il aurait commencé à crier et se frapper la tête contre la porte de sa cellule. Alors qu’il refusait d’arrêter, les officiers l’ont électrocuté avec un Taser. Il a été attaché et a ensuite arrêté de respirer. Le coroner a dit que Cross était mort par asphyxie du cerveau due à la manière dont il avait été attaché. Le coroner dit que le Taser n’a pas contribué à son décès.

151. Timothy Torres, 24 ans, Rancho Cordova, Calif.

22 septembre 2005

Les adjoints du shérif du comté de Sacramento ont répondu à un signalement selon lequel Torres aurait pénétré au domicile de sa famille et maintenait ses parents et ses frères et sœurs adolescents sous la menace d’un couteau. Le père de Torres l’avait mis à la porte plus tôt ce jour là. Les officiers se sont battus avec Torres et ont utilisé des bâtons et un Taser. Il a arrêté de respirer après que les officiers l’aient menotté. Torres est mort à l’hôpital.

152. Patrick Lee, 21 ans, Nashville

24 septembre 2005

La police a été appelé dans un bar où Lee semait la pagaille après en avoir été exclus. Lorsqu’un officier s’est adressé à lui, Lee se serait déshabillé et aurait couru nu sur le parking. L’officier l’a électrocuté avec un Taser mais Lee continua à résister et a cherché à fuir. Les officiers l’ont électrocuté plus de 19 fois, l’ont frappé avec des bâtons et l’ont aspergé de gaz lacrymogène avant de pouvoir l’arrêter. Lee aurait dit aux officiers qu’il avait pris de la drogue. Il fit un arrêt cardiaque et est mort à l’hôpital. L’expert médical dit que le Taser n’était pas une cause directe de la mort de Lee, qui était en pleine crise de démence. Mais il ne pouvait pas mettre le Taser hors de cause complètement de la mort de Lee, expliquant qu’il pouvait faire parti des événements qui causèrent l’arrêt du coeur. Quand des drogues furent trouvés dans l’organisme de Lee, l’expert médical dit qu’elles n’étaient pas suffisamment dosées pour être mortelles.

153. Michael Clark, 33 ans, Austin

26 septembre 2005

La police a dit que Clark est devenu violent à leur égard alors qu’ils tentaient de l’arrêter pour des actes de violences domestiques. Les officiers ont dit que Clark les a attaqué et a continué à donner des coups après avoir été électrocuté à de nombreuses reprises avec un Taser et après avoir été aspergé par un gaz lacrymogène. La police l’a maîtrisé et a attaché ses jambes au niveau des chevilles. Il a été amené à l’hôpital où il est mort peu après. L’autopsie a trouvé que la mort de Clark était due au PCP et à la cocaïne qui aurait provoqué un délire agité. Le rapport d’autopsie dit également que Clark avait une maladie du sang qui a contribué à sa mort. L’expert médical a dit que le Taser n’était pas en cause dans la mort de Clark.
154. Steven Cunningham, 45 ans, Fort Myers, Floride
13 Octobre 2005

Cunningham se trouvait dans un centre psychiatrique quand il a commencé à se battre avec des membres du personnel. La police a été appelée et Cunningham aurait commencé à se battre avec un policier qui l’a tasé. Cunningham s’est effondré sur le parking du centre psychiatrique puis a été emmené à l’hôpital où il est mort.
155. Jose Perez, 33 ans, San Leandro, Californie.
20 Octobre 2005

La police a confronté Perez au domicile d’une ex-petite amie qui avait une ordonnance restrictive contre lui. Lorsque les policiers se sont approchés, Perez s’est mis à courir. Les policiers ont immobilisé Perez qui se serait battu avec les policiers qui tentaient de l’arrêter. Au cours de la lutte, Perez a été tasé. Dans leur rapport, des policiers signalent qu’il a continué à se battre jusqu’à qu’ils puissent lui attacher les mains et les pieds. Perez a été emmené en prison, où il a continué de se battre avec les policiers. Il a de nouveau été tasé. Alors que des policiers essayaient de le détacher, Perez a cessé de respirer.
156. Timothy Mathis, Loveland, Colorado
25 Octobre 2005

Le comportement de Mathis était incohérent et violent lorsque des shérifs adjoints ont répondu à une piste, le 3 Octobre. Il aurait cassé une vitre, se serait planté un couteau dans la cuisse et aurait lancé une pierre sur des policiers. Ces derniers l’ont tasé au moins trois fois. Il a été mis en garde à vue et a fait un arrêt cardiaque. Un coroner a dit que Mathis était mort d’une insuffisance cardiaque, due en partie au fait qu’il avait été tasé. Il a également signalé que Mathis avait des méthamphétamines dans le sang et qu’il souffrait d’une crise de démence induite par la drogue.

157. Miguel Serrano, 35 ans, New Britain, Connecticut
1 Novembre 2005
Le 25 Octobre la police a été appelée à se rendre dans une maison où elle a trouvé Serrano qui se comportait de manière bizarre. Il aurait asséné des coups à des policiers et donnait l’impression d’être ivre ou drogué. Des policiers ont tasé Serrano et l’ont mis en garde à vue. Il a été emmené à l’hôpital où il est mort une semaine après avoir été tasé.
158. Josh Brown, 23 ans, Lafayette, La.

13 Novembre 2005

Brown aurait sauté tête la première de la fenêtre de son appartement du deuxième étage puis se serait enfoncé la tête dans une clôture à maintes reprises. Des adjoints sont arrivés et ont trouvé Brown nu qui continuait de s’enfoncer la tête dans la clôture. Brown aurait menacé des gens qui regardaient la scène et des policiers l’ont tasé. Il a été emmené à l’hôpital où il est mort plusieurs heures plus tard. La police soupçonne Brown d’être mort de ses blessures à la tête et non des coups de Taser. Une autopsie était en cours.

159. Jose Angel Rios, 38 ans, San Jose, Californie

17 Novembre 2005

Un policier qui n’était pas en service a vu Rios frapper une femme au cours d’une dispute conjugale dans un complexe résidentiel. Le policier a signalé que Rios essayait d’arracher un enfant de 4 ans des bras de la femme. Quand le policier a tenté d’intervenir, Rios s’est mis à se battre. Le policier a utilisé un spray lacrymogène, sans résultat. À leur arrivée, d’autres policiers l’ont tasé. Ils lui ont mis les menottes et il a continué à lutter avant de perdre conscience. Il a été transporté à l’hôpital où il est mort.

160. Hansel Cunningham, 30 ans, Des Plaines, Illinois

20 Novembre 2005

Cunningham, autiste et attardé mental, se serait mis en colère dans un foyer et aurait mordu les mains d’un travailleur social. La police a été appelée au foyer et Cunningham s’est enfui. Des policiers l’ont poursuivi, attaqué avec un spray lacrymogène et l’ont tasé deux fois. Après avoir pris Cunningham à bras-le-corps, des policiers lui ont mis les menottes. Il a été mis sous sédatifs mais a cessé de réagir et a commencé à avoir des difficultés à respirer. Des travailleurs sociaux ont signalé que Cunningham n’avait pas d’antécédents de violence.
161. Tracy Rene Shippy, 35 ans, Fort Meyers, Floride
26 Novembre 2005

Shippy est entrée dans un magasin Hallmark, a dit aux employés qu’elle venait de se battre, puis s’est mise à retourner, puis casser des vitrines. Des employés du magasin ont appelés des shérifs adjoints. À leur arrivée, ils ont essayé de maîtriser Shippy, elle est devenue combative. Un adjoint l’aurait mise à terre puis lui aurait passé les menottes. Elle a continué à lutter et un policier l’a tasée. Environ quinze minutes plus tard, elle est devenue bleue et a arrêté de respirer. Shippy venait d’arriver en Floride après avoir quitté l’Iowa dans une tentative de reconstruire sa vie après des années d’addiction à la drogue.
162. Kevin Dewayne Wright, 39 ans, Kelso, Washington
30 Novembre 2005

La police a été appelée au bureau de la Tribu des Indiens Cowlits, où Wright aurait été désorienté et combatif. Il aurait été en train de se balancer sur une chaise cassée. Trois policiers auraient tenté de l’attirer à l’extérieur du bâtiment. Lorsque Wright a commencé à se battre, des policiers l’ont tasé à deux reprises. On lui a passé les menottes, puis emmené à l’hôpital où il est mort.
163. Jeffrey Earnhardt, 47 ans, Orlando, Floride
1 Décembre 2005

Jeffrey Earnhardt, cousin du pilote NASCAR Dale Earnhardt, a été identifié nu et courant au milieu de la circulation peu après 6 heures du matin. Dans leur rapport, des shérifs adjoints ont signalé que Earnhardt a refusé d’obéir aux ordres et de sortir de la route. Il aurait couru vers des adjoints qui l’ont tasé. L’électrocution ne semblant avoir aucun effet, les policiers l’ont à nouveau tasé. Des adjoints l’ont pris à bras-le-corps et pendant la lutte, Earnhardt a cessé de respirer. Earnhardt avait des antécédents d’abus de métamphétamines et selon des membres de la famille, il s’était comporté comme s’il était intoxiqué depuis plus de 24 heures. Quand les adjoints l’ont accosté, il aurait été en sueur, en colère et sa peau était chaude au toucher.
164. Michael Tolosko, 31 ans, Sonoma, Californie
7 Décembre 2005

La mère de Tolosko a appelé le 911 alors que son fils, qui avait des antécédents de troubles mentaux et qui avait arrêté de prendre ses médicaments, est devenu agité et s’est enfermé dans une pièce. Lorsque des shérifs adjoints sont entrés dans la pièce, ils ont affirmé que Tolosko les avait agressés. Les adjoints l’ont retenu, l’ont mis dans un harnais pour l’empêcher de donner des coups de pieds et l’ont tasé à maintes reprises. Il est mort alors que les adjoints tentaient de l’évacuer de la maison.

165. Howard Starr, 32 ans, Florence, Caroline du Sud
17 Décembre 2005

Starr et un complice fuyaient la police à bord d’un camion volé qui avait été utilisé pour s’enfoncer dans un centre commercial au cours d’une tentative de cambriolage. Le camion a percuté une voiture de police et Starr s’est enfui à pied. Au cours de la poursuite, des shérifs adjoints ont tasé Starr au moins deux fois. Alors qu’ils lui passaient les menottes, des adjoints ont dit que Starr commençait à avoir du mal à respirer. Il est mort peu de temps après.
166. Un homme anonyme, Edmonton, Alberta, Canada
24 Décembre 2005

La police a répondu à des appels concernant un homme qui se comportait bizarrement dans un quartier d’Edmonton. Lorsque des policiers l’ont accosté, l’homme est devenu agressif et un lutte s’en est suivi. Des policiers l’auraient tasé. L’homme est tombé par terre et il est mort.
167. David Moss, 26 ans, Omaha, Nebraska
29 décembre 2005

Moss aurait été en train de bloquer des voitures, grognant et bavant dans une rue de Omaha. D’après la police, Moss s’est jeté sur eux pour tenter de prendre la fuite. Des policiers l’ont tasé. Il a continué à se battre pendant que des policiers lui passaient les menottes. Il a été tasé à maintes reprises. Il a été attaché et a fait un arrêt cardiaque. Il a été emmené à l’hôpital où il est mort.

N.B. : seule le document original fait foi.
Il a été produit à l’adresse suivante :

http://www.azcentral.com/specials/taser/ (archive payante) et de manière permanente à l’adresse :
http://www.charlydmiller.com/LIB07/2006JanAzCentralTaserArticleCollection.pdf

LEXIQUE de la traductrice :

CORONER. s. m. Nom qu’on donne, dans les pays anglo-saxons, à un officier de justice chargé de faire, au nom de la couronne et avec l’assistance d’un jury, des informations sur les causes de toute espèce de mort violente.

To Shock, shocked, shocks : verbe - choquer, heurter, recevoir ou adresser une décharge électrique, nom- décharges électriques, coups... (terme qui n’existe pas en français, lié littéralement à l’action du Taser aux Etats-Unis)

Tazed : tasé

Shot : tir

To shot : tirer

stun gun : pistolet paralysant

Taser gun : pistolet Taser

Electrocution : Action d’électrocuter, fait d’être électrocuter ; ensemble des effets provoqués dans un organisme vivant par les courants électriques, surtout par les courants de haute tension (mort instantanée, perte de connaissance brutale, convulsions, brûlures au point de contact).

Électrocuter : tuer ou commotionner par une décharge électrique.

Électriser : Communiquer à (un corps) des propriétés, des charges électriques.

Électrifier : Faire fonctionner en utilisant l’énergie électrique. ( donc terme inapproprié)

Électrochoc : Choc provoqué par le passage très bref d’un courant électrique dans l’encéphale, utilisé pour le traitement de certaines maladies mentales. S’il est tordu, qu’on lui administre quelques bons électro-chocs, et qu’il cesse de nous casser les pieds (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 272). Les électrochocs ne seront employés qu’avec une extrême prudence, en raison des traumatismes qu’ils provoquent (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p. 590).
Ex : Flores died after « being shocked » three times during a scuffle with police : Flores est mort apres « avoir recu/ subi trois eletrochocs » (ou après avoir été « shoké ») successifs durant un echauffourree avec la police.
Police « shocked » and handcuffed Ochoa : la police a inflige des « électrochocs » (ou a « shoké ») et a menotté Ochoa

Documents à télécharger

  Rapport Arizona Republic vo


Documents à télécharger

  Rapport Arizona Republic vo